206 - PRIMES A GOGO

002 mystigri marron   206  -  PRIMES A GOGO  -  Dimanche 6  janvier 2019

MALGRE LES FRUSTRATIONS GENERALES LES DISTRIBUTIONS CONTINUENT.

Voici une partie d’une administration généreuse envers des personnels déjà grassement rémunérés avec tous les avantages et autres primes que leur situation puisse comporter. C’est assez choquant, limite immoral en  comparaison d’autres personnels tout aussi méritants dans leur fonction.

Trop d’écarts avec les salaires des petits fonctionnaires territoriaux, des employés ou ouvriers du privé qui, s’ils n’étaient pas là, ces gens n’existeraient pas.

Cette démonstration est un exemple de ce qui se pratique très largement au sein des services de l’Etat dans tous les ministères.

Au moins vous saurez, en partie où l’on peut faire des économies dans la démonstration de certains abus… Et ils ne manquent pas dans cette caste des hauts fonctionnaires d’Etat.

Les primes aux étoiles, une indemnité spécifique de haute responsabilité pour des généraux.

Voici un décret qui pourrait faire tousser... http://www.airdefense.net/actualit%C3%A9s/41759

Il s'agit du  décret n° 2018-965 du 8 novembre 2018 "portant création d'une indemnité spécifique de haute responsabilité" et dont les publics concernés sont les suivants: "officiers généraux occupant certains emplois présentant un niveau de responsabilité particulièrement élevé".

Décret 2018-965 du 8 novembre 2018 :  http://www.opex360.com/2018/11/13/le-ministere-des-armees-va-octroyer-de-substantielles-primes-de-haute-responsabilite-a-certains-generaux/

Le ministère des Armées va octroyer de substantielles primes de « haute responsabilité » à certains généraux (Posté dans Condition militaire par Laurent Lagneau Le 13-11-2018)

L'entrée en vigueur de cette mesure est le 1er janvier 2019. 

Ce décret institue, en faveur des officiers généraux et selon le niveau de responsabilité de leur emploi, une indemnité spécifique de haute responsabilité. 61 postes sont concernés:

Le décret précise que "cette indemnité est composée d'une part fonctionnelle prenant en considération les responsabilités afférentes à ces emplois dans la conduite des politiques publiques de défense, les sujétions particulières et le niveau d'encadrement, et d'une part variable liée aux résultats dans l'exercice de ces fonctions. La part fonctionnelle fait l'objet d'un versement mensuel, la part variable d'un versement annuel".

Le sujet risque en effet de ne pas être populaire étant donné que le décret « portant création d’une indemnité spécifique de haute responsabilité » pour les officiers généraux ainsi que les arrêtés pris pour application de ce dernier ont été publiés le 10 novembre par le Journal Officiel, soit quelques jours après l’annonce de l’annulation de plus de 400 millions de crédits dans le budget des Armées pour prendre en charge les surcoûts des opérations extérieures qui n’étaient pas financés par l’enveloppe initialement prévue de 650 millions d’euros.

Le nombre maximal d’emplois par groupe ouvrant droit au bénéfice de l’indemnité spécifique de haute responsabilité prévue par l’article 1er décret du susvisé est fixé ainsi qu’il suit : 

Ainsi, le décret n° 2018-965 du 8 novembre 2018 créé, au 1er janvier 2019, une « indemnité spécifique de haute responsabilité » à laquelle 61 officiers généraux pourront prétendre. Elle se compose d’une « part fonctionnelle » qui, versée mensuellement, tient « compte des responsabilités exercées dans la conception, la coordination ou la conduite des politiques publiques de défense, des sujétions particulières et du niveau d’encadrement afférents aux emplois occupés », ainsi que d’une « part variable tenant compte des résultats obtenus dans l’exercice de ces fonctions versée annuellement, en une ou deux fractions, et non reconductible automatiquement d’une année sur l’autre. »

Les officiers généraux éligibles à cette prime sont classés selon 7 groupes : hors-groupe 1 (CEMA), hors-groupe 2 (les trois chefs d’état-major, le major général des armées, le chef de l’état-major particulier du Président de la République et le chef du contrôle général des armées), groupe 1 (7 officiers généraux concernés), groupe 2 (chef du cabinet militaire du Premier ministre et l’officier général « commandant de la cyberdéfense »), groupe 3 (28 officiers généraux concernés), groupe 4 (11 concernés) et groupe 5 (6 concernés).

À chacun de ses groupes sont fixés des montants « maximaux annuels », c’est à dire des sommes que leurs membres pourront se partager. Ainsi, le groupe 1 se verra attribuer 50.000 euros au titre de la « part fonctionnelle » et 31.500 euros au titre de la « part variable », soit 81.500 euros au total.

« Les montants de la part fonctionnelle et de part variable de l’indemnité spécifique de haute responsabilité attribuées aux emplois classés hors-groupes sont déterminés par le comité ministériel de rémunération, dans la limite des montants maximaux fixés aux articles précédents applicables aux emplois classés au groupe 1, augmentés de 15% pour les emplois classés hors-groupe 1 et de 10% pour les emplois classés hors-groupe 2 », précise l’un des arrêtés pris pour application .

Voici le détail des montants:

Tableaux

Chaque ouvrier, chaque employé, chaque fonctionnaire ressent et applique sa responsabilité dans la pratique de son emploi. Pourquoi certains devraient être davantage considérés alors que leurs salaires est déjà proportionnel avec cette « considération » de responsabilité. Il ne faut pas ignorer les autres décrets concernant les autres Grands corps de l’Etat où de telles pratiques existent. Ce qui forme d'innombrables castes de privilégiés qui obèrent les finances de cette « ROYAUTE REPUBLICAINE ». Révisons ces statuts iniques face au commun du français lambda et nous ferons des économies bien plus conséquentes que l’invention de nouvelles taxes qui sont telles qu’elles touchent à la subsistance même des citoyens.

Il en est assez dans ce pays que la distribution de la manne publique doive profiter qu’à certaines classes catégorielles qui sont en place pour en décider pour elles-mêmes. Alors comprenez qu’après l’avertissement du mouvement des ‘’Gilets Jaunes’’, il risque d’avoir d’autres mouvements. La gestion d’un Pays n’est pas le seul fait de créer des impôts nouveaux lors de chaque changement de gouvernement mais davantage de rechercher le gaspillage et les injustices par l’existence de classes privilégiées avec tous les frais et dépenses que cela entraine. Alors, pendant que le citoyens défile et revendique dans les rues depuis des semaines, la manne, elle, continue à être largement déversée sur les comptes des privilégiés.

Aussi lorsqu’on a des citoyens qui dorment dans la rue et que d’autres encore n’ont que la soupe populaire pour subsister, on évite de faire des appels d’air en faisant croire que la France est un Pays de cocagne.

Politiques et médias complices, les fesses vous ont chauffées ces derniers temps. Priez pour que, si prochaine fois il y a, ils ne leurs arrivent pires désagréments.

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron  Le Mistigri vous salue bien

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site