174 - LES SINGES NOUS GOUVERNENT

002 mystigri marron Le Mistigri  174 – LES SINGES NOUS GOUVERNENT – 20 octobre 2016

Voici une allégorie qui se veut, en Chine, dans la mythologie du singe comme gardien et messager divin très présente dans le bouddhisme se devant représenter ‘’la sagesse’’.  Reprise au Japon et porteur d’une puissante symbolique par cette légende ajoutée: «  ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler » se disant également représentative de la sagesse.

     

D'autres interprétations sont également connues ou possibles :

  • Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n'écoutent pas ce que l'on leur dit…
  • Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
  • Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n'en parlent pas…

    Dans la philosophie orientale, la figure du Yin/Yang invite à trouver une chose et son contraire dans un même cadre (pratique usitée abondament en politique)

    Il existe une autre signification, mais celle-ci résulte d'un amalgame entre le culte Kōshin et d'autres préceptes : « ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème, ne rien vouloir dire de ce qu’on sait pour ne pas prendre de risque et ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas. »

    La dernière signification de cette allégorie est criante de réalité et s’adapte si bien lorsque nous constatons les louvoiements de notre gouvernement dans sa manière de gérer les affaires de l’Etat depuis bientôt cinq ans.

    Un Pays qui a capitulé et laisse sa police se faire agresser pendant que des médias complaisants dissertent sur l’incarcération d’un assassin barbare (130 morts au Bataclan).

    Incompétence et carriérisme.

    Que du coup par coup après coup (retard chronique) à l’encontre de l’adage disant que ‘’ Bien gouverner c’est prévoir’’. Malgré le coup de semonce de janvier 2016, il a fallu attendre le massacre du Bataclan du mois de novembre pour que soudainement des dispositions soient prises. Qu’une déferlante de suspects soient enfin contrôlées et arrêtées avant qu’ils passent à l’acte. Etait-ce le complexe du flagrant délit qui figeait les administrations concernées ?

    On est en état de guerre comme l’aime à le clamer « Moi je… » Alors qu’il prenne des décisions en conséquences, quitte à appliquer par ordonnances des dispositions adéquates si ce ‘’fameux Etat de droit’’ ne le prévoit pas dans  ses prérogatives. Rappelez-vous, une parmi tant d’autres incompréhensions, celle de la non intervention au Bataclan de militaires près de l’action qui ne pouvaient intervenir du fait qu’ils n’étaient pas autorisés à le faire pour des questions de susceptibilités territoriales. Par contre il n’y a pas de problème pour que ces mêmes soldats aillent à l’étranger sauver la veuve et l’orphelin ???

    Vraiment on marche sur la tête dans ce Pays sous ce gouvernement dans le dénie des réalités criantes et comme lui va bien cette définition citée plus haut : « ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème, ne rien vouloir dire de ce qu’on sait pour ne pas prendre de risque et ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire comme si on ne savait pas. »

    Ce n’est pas faute que les leaders des frères musulmans et autres salafistes primaires crient à qui veut les entendre que cette terre est la leur et qu’ils la conquerront à travers les faiblesses de notre démocratie.

    Ce gouvernement fait semblant d’ignorer que notre Société est entrain de se faire déstabiliser par l’endoctrinement des jeunes musulmans, arabes ou africains, voir quelques égarés européens qui sèment la terreur, non seulement dans les quartiers dits désavantagés malgré les milliards d’€ distribués… A qui ???

    Ses protégés islamiques s’en prennent à toutes les administrations et ses représentants : Les pompiers, les hospitaliers, l’Education Nationale ect… Tout ce qui représente la structure d’un Pays, ses administrations et maintenant sa police.  Le Pays se déstabilise au bon vouloir d’une population d’INVASION qui mine la structure de notre Société.

    Devant la passivité du gouvernement et de la Justice devant leurs exactions antérieures ils passent à la vitesse supérieure. Du caillassage nous en sommes arrivés aux cocktails molotov sans aucun complexe. Les salafistes intégristes et autres trafiquants se servent de jeunes mineurs sachant que la loi est impuissante devant l’idéologie qui a conduit à cette faillite.

    Il était une époque où le réalisme dans l’approche des faits de société était  dans un extrême absolutismt où la Loi permettait aux parents une autorité  exagérée sur les mineurs. A savoir, à titre préventif, la ‘’correction paternelle’’ jusqu’à sa majorité (21 ans alors) même que celui-ci n’avait commis aucun délit et cela sous la tutelle d’un juge pour enfants. On était dans l’exagération pour certains qui n’avaient aucune possibilité d’être entendus. Le mineur  délinquant se retrouvait dans un IPES (Institut Public d’Education Surveillée) où il était pris en main pour l’obtention d’un CAP dans un métier choisi, le plus souvent dans le bâtiment avec une remise à niveau scolaire.

Mai 1968 est arrivé puis l’avènement du socialisme, et depuis les règles et les valeurs n’ont cessez de se délitées avec la sacro sainte  affirmation « il est interdit d’interdire » que l’idéologie de gauche en a fait un leitmotiv. On est dans permissif absolu avec le résultat que l’on connait.

Il  en est  assez de ces communautés, pas autant minoritaires  qu’on le dit, qui veulent appliquer sur notre sol leurs propres us et coutumes déclarant ouvertement qu’ils ne reconnaissent aucune autorité de la République autre que l’islam. Que les naïfs rêveurs qui croient encore à une généralité d’intégration ou d’assimilation cessent de moraliser en vertu des grands principes de générosité.

La confusion imposée par les médias et les politiques entre la réalité de l’invasion islamique et le sacro-saint anti racisme est tellement forte que la laïcité est même abandonnée.

Souvenez-vous de la prémonition d’il y a 21 ans, de Mr PONIATOWSKI (ancien ministre). Son livre testamentaire déjà invoqué et présenté sur ce site. On le traitait de C.. et de ringard ???

Soutenons nos policiers rempart de la sauvagerie primaire sous-jacente, bien  loin d’une expression angélique affligeante d’un ministre de l’intérieur, celle de « sauvageons ». Que la démagogie d’un CAMBADELIS pour dissimuler son incapacité devant la colère des policiers en vient à désigner le FN responsable. Décidément, lui et WALLS font d’avantage une fixation sur les frontistes que de mener à bien la tranquillité de la Nation

Que ces ''sauvageons'' sachent que les policiers menacés et en légitime défense puissent faire action de leurs armes. Messieurs les politiques, puisque vous déclarez que nous sommes en état de guerre, alors que la police puisse  faire face. Nous autres citoyens nous ne nous laissrons pas égorgés aussi facilement. Craignez qu'un jour nous ne descendions dans la rue autrement que pour manisfester pacifiquement !

Ce n’est pas à la police qu’il va falloir faire appel pour cesser tout ce « BAZAR », mais à l’armée avec ses spécialistes de la guérilla urbaine.

Marre de ces « UNS CONS PETANTS ». Vivement la relève !

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron Le Mistigri vous salue bien.

 

 

16 votes. Moyenne 4.94 sur 5.

Commentaires (1)

1. TC 22/10/2016

A QUAND LA DECON-OLISATION ?

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site