002 mystigri marron  Le Mistigri 161 – ET PLOUF ! - Le  1er mars 2016

LA FUITE EN AVANT… A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU (3 ans ½ déjà)

Devant la stérilité d’une politique qui dure depuis 3 ans ½ et que le temps joue contre lui, le gouvernement change son fusil d’épaule en entamant une politique plus réaliste. Le bon sens et celui des réalités leurs auraient-ils, enfin, pénétrés leurs neurones ?

Mine de rien, sous un couvert habile de fidélité VALLS et MACRON commencent à vouloir adopter une politique sociale libérale et de couper l’herbe sous le pied de HOLLANDE mais également sous celui de la droite, en touchant à ce qui était l’improbable et ce que l’opposition n’a jamais eu le courage de faire : la réforme du code du travail.

 Et cela pendant que ‘’Pépère’’ va faire le beau dans les Îles et l’Amérique du sud alors que tout va si « bien » dans notre Pays.

Ils auront mis le temps à se rendre compte que cette politique idéologique d’un autre siècle n’était plus d’actualité.

Il faut leur reconnaître un certain courage en s’attaquant, à l’intérieur de leur parti, aux idéologues indécrottables  mais également de s’opposer aux syndicats qui ne manqueront pas de défendre leur main mise sur le « monde du travail » pour continuer d’exercer leur néfaste influence dans ce monde où l’insécurité économique laisse place à la crédulité.

ET PLOUF... LA FUITE EN AVANT… UN ESPOIR S’ENVOLE !

HELAS, tout ce bel espoir tombe à l’eau. ‘’Pépère’’ est revenu de son périple du pays des vahinées et tout requinqué des jolies déesses entrevues, a du mettre le holà et embrayer la marche arrière, la seule qu’il connaisse sur une boîte de vitesse, pour repousser à une quinzaine, au moins, la présentation de cette fameuse nouvelle politique annoncée.

Tel le matamore qu’il incarne si bien, Manuel VALLS nous a encore fait son numéro, ''vous allez voir ce que vous allez voir'', et ensuite reculade annoncée comme à l’habitude, histoire de gagner du temps comme il en a  souvent usé.

Dans ce Pays, il y a pléthore de politiques à tous les étages de ce millefeuille de gestionnaires de l’Etat. La tête nous tourne à les voir partout à la moindre occasion. Gesticulations dans toutes genre d'assemblées, Sénat,  assemblée Nationale, régions, départements etc... Etc.… Ils sont en représentations continuelles pour se tirer la bourre sur le dos des citoyens de ce Pays qui se désespèrent d’avoir des solutions à leurs problèmes. Il n’y a pas une semaine où une corporation ne descende mettre le ‘’bazar’’ dans la rue pour faire valoir des revendications sur le dos du citoyen lambda qui n’en peut plus de cette chienlit !

La nullité  de ces beaux parleurs en manchettes et costume, qui ne sont pas en capacité de pouvoir faire obtenir ne serait-ce que 10 centimes d’€ par litre de lait pour que l’éleveur puisse tout juste continuer à exister. Il est surprenant que l’Etat ne puisse pas faire poids pour obliger les transformateurs et revendeurs du lait de rogner leurs marges pour que les éleveurs soient rémunérés à leur juste coût !

On vote tant de lois qui ne servent à rien, soit parce que les décrets d’applications ne sont pas édités ou à la hauteur, soit que ces lois existent déjà mais qu’on ne veut pas les voir s’appliquer (hypocrisie politique qui enfume le citoyen).

Où se trouve l’autorité de l’Etat ? Existe-t-elle réellement encore ? On va nous répondre ‘’ c’est la faute à Bruxelles ’’ Mais à Bruxelles, ceux qui votent les lois ce sont bien les députés de chaque pays, dont les nôtres. Justement, il paraît que les nôtres n’y brillent pas par leur présence. Il y a des sanctions à appliquer !

Oui !, mais quand on fait partie de la même caste, on évite de se faire des misères. Et cela créée la sclérose inéluctable qui paralyse toute possibilité de réforme.

Ne rêvons pas, ce n’est pas ceux qui profitent du système qui vont se saborder de l’intérieur. Les syndicats se complaisent de ce marasme car c’est à cette occasion qu’ils consolident leurs positions. Ils savent très bien  que si l’ouvrier n’a plus d’inquiétude économique il se souciera moins à se syndiquer. C’est pourquoi ils ont tendance à le pousser vers l’impossible à l'intérieur de l'entreprise, risquant à défaire celle-ci lvers la faillite pour mieux exister.

Ne pas oublier que le syndicalisme à la française et la politique sont indissociables malgré les apparences. Pour preuve voir les promotions de certains syndicalistes dans des placardes politiques, voir même comme élu européen ? Cet état de fait rend les relations malsaines dans le monde du travail.

 Le syndicalisme devient presque un décideur par pression sur le politique ce qui lui permet d’entretenir une ambiance détestable avec le patronat et peut ainsi mieux exister en navigant à son gré. C’est une plaie qui sclérose le Pays et empêche une évolution harmonieuse entre le monde du capital, nécessaire, et le monde ouvrier indispensable. Il devrait exister, un syndicalisme intelligent en symbiose au service de l’ouvrier et de l’entreprise puisque les deux sont indispensables l’un à l’autre.

Peut-être qu’avec une nouvelle génération de politiques on arrivera à faire se changer les mentalités. Que le bon sens et le pragmatisme remplaceront conservatisme et idéologies dépassées.

Mais là… Ce sera une autre histoire !

A chacun sa réflexion !

« La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron Le Mistigri vous salue bien.

15 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. CT 04/03/2016

VOUS AVEZ DIT SYNDICALISTES ? Avec de telles représentativités, qui représentent-ils encore... sinon des moyens de pomper encore du fric dans les caisses de l'Etat.
Et que dire du Comité d'Entreprise d'EDF qui depuis 70 ans, spolie les abonnés de 1% du CHIFFRE D'AFFAIRES - une goutte d'au en 1946 mais combien de milliards maintenant - dont l'utilisation devrait préoccuper la Cour des Comptes.
La moindre des choses serait de les lui rendre pour renflouer cette boîte - (qui devrait rester un grand service public) de tous les impayés de factures et de toutes les générosités de l'Etat...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site