208 - TROP…C’EST TROP…

002 mystigri marron  208 - TROP…C’EST TROP… Jeudi 14 février 2018

Le droit d’expression et la liberté de manifester ont bons dos.

Ils sont devenus  des autorisations d’exprimer les bas instincts d’une minorité de la populace.

On en est plus à revendiquer, ni à mettre en évidence des doléances mais d’afficher des provocations d’une bande d’excités  qui ne cherche qu’à déstabiliser la société.

On est loin d’une certaine légitimé prévues par nos lois et le reflet de notre Constitution. Nous nous retrouvons devant une insoumission totale qui n’a plus rien à voir avec une manifestation circonstanciée

Ces soit disant défilés de protestation n’ont plus rien à voir avec les expressions contestataires légitimes du début du mouvement des ‘’Gilets jaunes’’. Ce n’est plus qu’insultes, vociférations, allégations fallacieuses avec des slogans qui ne représentant que des relents de bassesses dégradantes pour ceux qui les expriment.

Aussi, concernant les « puristes » des gilets jaunes, qu’ils cessent de programmer des manifestations sachant que cela draine une harde hétéroclite de casseurs de tous bords, d’extrême gauche, d’extrême gauche, et autres anarchisants se plaisant dans le désordre.. S’ils ne sont pas capables de se confédérer entre eux pour faire une synthèse de leurs pensées, aucune solution ne sera possible pour transformer en profondeur les souhaits qu’ils professent. Ils en porteront la responsabilité et n’apporteront rien à la cause qu’ils se voulaient représenter. Mais un peu de réflexion et de remise en cause ferait le plus grand bien à beaucoup de français qui ne supportent plus ces exactions.

Mais aussi, verra-t-on si nous avons des politiques qui auront le courage de prendre leurs responsabilités, pas seulement en paroles mais en décisions et en actes. Ils se doivent de protéger la population et d’en assumer sa sécurité.

Alors, ayez le courage et prenez la décision de déclarer que : TROP…C’EST TROP… ! Qu’on n’est plus dans la tradition d’une expression démocratique mais dans une insurrection déguisée et organisée par certaines tendances politiques, voir terroristes qui profitent d’un climat, d’une situation explosive.

Il n’est plus possible de voir un pays retourné chaque samedi qui, on se le demande, devrait devenir comme un rituel perpétuel. Vous aidez à attiser les débordements, toutes les haines en leur préparant le terrain par vos défilés. Sans y réagie, vous devenez responsables.

Ne soyons pas dupes de l’endormissement programmé par ce tour de France des ‘’concertations’’. Il faudrait être aveugle pour ne pas comprendre qu’elle est plus poussée par la tentative d’explications concernant la politique gouvernementale engagée qu’une réelle écoute des interlocuteurs et de leurs problèmes exposés. Alors que cessent ces  bavardages qui ne changeront rien aux problèmes exposés par le mouvement des Gilets jaunes et que les vraies décisions soient prises en fonction de la situation actuelle.

Le Président de la république représente par sa personnalité et ses comportements méprisants la somme de ce que beaucoup de français ne peuvent plus supporter ni voir à la direction de ce pays : « La caste des  Enarque » qui ont mis à mal pendant des décennies les principes, les valeurs et la grandeur d’un pays que l’on respectait.

Pas étonnant que la bassesse mondiale cherche à venir occuper un territoire où tous les bas-instincts semblent devoir être permis, où le seul pouvoir de l’argent acquit  par tous moyens deviendrait le fil conducteur d’une manière de vivre mais qui laisserait sur le bord de la route une hécatombe de citoyens qui auraient eu la mauvaise décision de garder ses valeurs.

Le dernier quinquennat a été la synthèse amenant jusqu’à l’écœurement un comportement  de ce que les Français ne veulent plus voir aux commandes de l’Etat. Ils souhaitent une politique différente. Un Etat plus à l’écoute des électeurs de la  part des élus qui suivront le programme annoncé. Avec moins d’apparats et de fioritures inutiles. Un personnel payé à la norme de ce qui est appliqué dans le Pays mais sans surnombre comme il semblerait tant que certains emplois  ressemblent davantage à des emplois de complaisances qu’à une réelle nécessité.

Halte aux commissions inutiles et onéreuses statuant sur le sexe des anges ou sur la moindre interrogation à laquelle une simple ménagère pétrie de bon sens saurait répondre. Oui, mais voilà…. Le bon sens ne s’apprend pas à l’ENA mais au contact de la vie … De la vraie vie. Ce qui manque aux ENARQUE, ce sont les travaux pratiques. Cela serait beaucoup mieux que le formatage manière jésuites qui leur est insufflé. Un certain Antoine PINAY, qui nous a fait bénéficié des trente glorieuses par une politique et une gestion exemplaires n’était, loin s’en faut, un diplômé de grandes écoles qui puissent avoir été à son époque.

Alors que ces diplômés Enarques ou autres ne se sentent des pré-élus à gouverner ou à gérer un pays même s’ils se déclarent vouloir le servir comme ils aiment à le dire.

L’école du petit dégourdi n’a ni mur, ni porte. Et le sens de sa subtilité n’est pas non plus diffusé avec un mode d’emploi pour certains favorisés.

Et pendant ce temps là, profitant de l’ambiance actuelle, ne cessent de se développer des exactions antisémitismes, de racismes anti juifs et anti blancs par la profanation des églises et des synagogues. Bien évidemment le gouvernement ne désignera jamais les origines de ces abjections, par raison d’Etat pour sauvegarder la paix sociale déjà si malmenée, dira t’il, mais personne ne saura être dupe de voir à qui profite les crimes qui vont dans le prolongement des déclarations de certains extrémistes arabes ou musulmans. Vous choisirez vous-même le vocable qui vous convient pour ne pas être accusé d’amalgame. Mais ne soyons pas chiche en ne désignant pas d’autres extrémistes de droite comme de gauche… Hé oui de gauche AUSSI !

Il y en a assez que se taisent les voies médiatiques ou voies de presses sur les multiples agressions,  brimades et crimes qui ne cessent de se développer sur notre territoire. Ces ‘’informateurs’’ sélectifs que sont ces présentateurs médiatiques, et qui se considèrent comme journalistes, n’ont plus aucune visibilité aux yeux des français tant ceux-ci peuvent constater les faits  par eux-mêmes dans leur vie courante.

Alors, votre ‘’politiquement correct’’, messieurs les biens pensants, vous savez  où vous pouvez vous le placer tant cette hypocrisie n’a aucun sens mais dénote davantage la lâcheté et les incompétences de ceux qui disent vouloir nous gouverner ou nous faire la morale.

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron  Le Mistigri vous salue bien

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site