209 - L'ERE DE LA BÊTISE

002 mystigri marron   209 –  L'ERE DE LA BÊTISE  -   Samedi 16 février 2019

DE LA POSITION D’UNE MINORITE ON EN FAIT UNE REGLE GENERALE !

DE LA PARENTE  NOUS NE SOMMES PLUS NI MERE NI PERE MAIS : PARENT 1 OU PARENT 2 ???

On avait eu droit à la théorie du ’’genre’’ où le féminin et le  masculin n’étaient plus aux origines du genre humain et de la reproduction de toutes espèces. Maintenant un autre  intello-gaucho ne sachant plus quoi inventer pour se sentir exister est en train d’essayer de nous expliquer l’inexplicable. Ce pauvre complexé, ex directeur d’école, Yannick TRIGANCE, délégué à la famille, doit être né dans une famille où l’arithmétique devait passer avant l’amour filiale qui scelle les liens affectifs d’une famille.

A vouloir changer constamment les règles naturelles qui semblaient immuables de notre société on va finir par croire qu’elle a immigrée sur mars au milieu de nulle part !

Des actions de soutien à la parentalité visant à accompagner les parents en difficulté durable ou passagère dans leur rôle éducatif quotidien auprès de leurs enfants existent et peuvent prendre en charge de façon plus subtile et psychologique des interrogations qu’une définition arithmétique.

Que ces intellos-gauchos retrouvent leur centre de psychanalyse, et que  ces spécialistes de l’éducation, comme ils se nomment, s’appliquent davantage à faire apprendre à lire et à écrire aux enfants, ce dont ils ne semblent plus, pour certains,  être en capacités, que de vouloir s’attaquer à la cellule familiale.

Si on n’a plus de mère ni de père. On sort de nulle part !

« ‘’ Ci-dessous, début de Danièle Lopez le 15 février 2019 sur DREUZ

Depuis hier au soir et grâce à la loi votée à l’Assemblée nationale, vous et moi ne sommes plus des papas ou des mamans, nous ne sommes qu’un parent sur deux !!!

L ere de la betise

Dilemmes dans la famille recomposée

Bien entendu il faudra quelque temps pour s’y reconnaître mais, avec un peu de bonne volonté et quelques connaissances en calcul mental, nous pourrons écrire :

1 + 1 = 0 ou, encore, nous pourrons écrire : 0 + 0 = 1

Pour quelle raison est-ce toujours la minorité qui l’emporte sur la majorité ?

C’est le gros problème de la France.

Je ne sais combien il existe dans notre pays de milliers ou millions de couples homosexuels mais je suis certaine que la majorité des couples est hétérosexuelle. Que les uns et les autres soient en mal d’enfants, il n’y a rien de plus légitime puisque c’est la loi de la  nature. Sauf que, pour faire un enfant, la nature exige impérativement qu’il y ait des spermatozoïdes que détiennent uniquement les mâles et des ovules, propriété exclusivement féminine.

Force est de constater que la nature est ainsi faite sur terre et que, quoique veuillent transformer les scientifiques ou les LGBT, ils ne pourront pas changer la chose immuable depuis que l’être humain a vu le jour. Il faudra toujours un organe masculin + plus + un organe féminin pour donner la vie.

Néanmoins, afin de ne pas traumatiser (c’est le verbe à la mode depuis quelques années) cette minorité de couples et leur progéniture – acquise par l’opération de la science médicale – il a été décidé que nous, parents, papas et mamans naturels, élevant des enfants « ensemble », nous ne pourrions plus nous appeler Papa et Maman mais Parent 1 ou Parent 2.

 « Cet effacement des père et mère s’inscrit dans une volonté de déconnecter définitivement la filiation de la référence à l’engendrement de l’enfant. » Le Figaro

Ils voudraient nous faire croire que cette résolution est faite pour protéger l’enfant qui a deux papas ou deux mamans.

Comment le pourraient-ils ?

Ont-ils oublié ce que sont des enfants dans une cour d’école ?

Ont-ils l’intention de transformer les cours de sciences naturelles ?

Comment expliquer que c’est toujours la femelle qui donne la vie ?

Mais surtout qu’elle ne pourra jamais le faire sans l’aide du mâle.

Ne serait-ce pas le rôle des « parents », dans le cocon de la cellule familiale, que devrait être expliquée à l’enfant la situation d’un couple homosexuel ?

Eh bien, non ! Ainsi en a-t-il été décidé hier soir par des élus plus tentés de faire de la surenchère politicienne que de respecter la normalité de la vie.

Voilà donc les couples hétéros spoliés, en quelque sorte, de leur « féminité et masculinité ». De même, leurs enfants sont privés à leur tour d’avoir un papa et une maman afin que les rares enfants qui ont la chance d’avoir deux papas et/ou deux mamans ne soient pas stigmatisés par une situation bizarre à laquelle personne n’a pensé à les préparer.

Mais, allez donc faire comprendre à votre petit dernier qui est en classe préparatoire quel est son parent 1 et quel est son parent 2 ? Depuis six années de sa courte vie il n’a eu que Papa et Maman. Qui sont ces deux ostrogoths dont parle la maîtresse ?

Par contre, votre aîné qui fait sa première année au collège, s’insurge contre le fait que l’on prendrait son père pour sa mère et inversement. Sa mère est bien sa mère et son père n’est autre que son père ! Ben voyons ! Faudrait voir à ne pas mélanger les genres !!!

C’est pourtant ce que font nos législateurs français.

Au nom de la sacro-sainte égalité, nous ne sommes plus de genre féminin ou de genre masculin, nous sommes « des choses ».

Mais jusqu’où ira cette « égalité » qui génère forcément des inégalités ? Inégalité envers tous les hétéros, parents naturels ou adoptifs, jadis majoritaires, qui se voient assimilés aux minorités LGBT alors qu’ils n’ont jamais rien tenté à leur encontre et que seule, une opinion bassement sexualiste, tend à inverser les valeurs.’’ » Fin

D'où tout l’intérêt de cette alerte car, après contrôle de l’info, il est difficile de trouver les traces de cette votation. Peut-être est-ce trop tôt... Ou bien alors.... Que faisait l'opposition lorsque ce projet a été mis sur le tapis, Députés et Sénateurs compris, pour que cette nouvelle sorte de ‘’NEGATION’’ (c’est devenu une habitude sous ce gouvernement) ait pû avoir et passée en silence ?

Il faut espérer que les oppositions à l’Assemblée et au Sénat, auront autre chose à faire qu’à se tirer le maillot pour suivre cela de près.

Depuis les putréfactions exhalées par une certaine TAUBIRA venue déstabiliser notre Société et, en passant, se garnir un carnet d’adresses pour ses intérêts personnels, il suffit d’avoir eu  à supporter ce genre de personnage pour donner le relais à d’autres de ce genre de quelque bord qu’il soit.

En ce qui concerne l’établissement d’une généalogie future : Entre la mère porteuse, le père et la mère du même sexe, la banque du sperme et toute autre manière de procréation, il va être bien difficile de remonter  à ses origines  naturelles. Nous sommes en pleine mondialisation des gènes.

PS_ Le 12 février, l’Assemblée nationale a voté un amendement visant à supprimer les mentions père et mère de l’enfant pour les remplacer par «parent 1, parent 2.

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

   002 mystigri marronLe Mistigri vous salue bien

 

 

4 votes. Moyenne 4.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site