020 - BONNE CONSCIENCE A BON MARCHE !

                                                                                                                                            020 - Le 14 mars 2011 

Une bonne conscience à bon marché. !

 Ca y est, c’est reparti. ! Le refrain anti-lepeniste refait surface de plus belle et la gauche, la baguette, dégainée en permanence, s’est empressée de lancer la fanfare dés que l’occasion s’en est présentée.

Ce qui est désolant, c’est que la droite, comme dit dans l’Edito précédent, se met aux ordres de l’orchestre et veut se mettre dans la surenchère « de la bonne conscience ».. Carrément, on a MARRE, de ce jeu stérile qui fausse les échanges d’idées.

De Jean-Luc Mélenchon et de Martine Le Pen, les extrêmes à gauche et à droite, des deux, lequel est le plus fréquentable. ? Mélenchon défend des théories bolcheviques de triste mémoire dans ses finalités. Les idées de Marine Le Pen à base de nationalisme basée sur l'unité historique, culturelle, linguistique d’un pays, ne semble pas présenter plus de dangers particuliers. La préférence nationale n’est pas un crime en soit mais une légitimité pour les ressortissants d’un pays.

Les thèses « scabreuses » du père ne sont pas celles de la fille, du moins pour l’instant, et ce qu’elle dit s’apparente à du populisme.. Mais qui n’en fait pas actuellement. Blanc bonnet.. Bonnet blanc. ! Pas de quoi de jeter l’anathème non plus. !

Et stop aux caricatures qui ne sont là que pour se donner bonne conscience. Faute d’avoir à présenter des idées et des programmes on tente de se justifier par des slogans de marchands de lessives se disant laver plus blanc que blanc. Le duel des idées se trouve ailleurs.

A gauche, rien de nouveau. La horde hurlante, telle qu’elle se manifeste à l’Assemblée Nationale, donne une affligeante impression d’incurie chronique. Stand-by et rien de positif ou de constructif à dire. Ils se sont positionnés comme des pollueurs patentés aux frais des contribuables. Et le socialo-communisme n’est pas une glorieuse référence non plus. !

A droite, la frilosité règne comme d’habitude à l’approche des élections et la liberté d’expression ne gagne pas droit de cité. On a peur des vagues et des invectives communo-socialistes. C’est le syndrome FN, l’arme fatale résultante du mitterrandisme. Et la droite, telle des enfants pris les doigts dans la confiture, pusillanime, a vite fait de se fondre dans une petitesse d’esprit.

Pour preuve, le tollé qui s’est élevé envers Chantal BRUNEL

Elle a eu le mérite de pauser, sans hypocrisie, le problème de l’immigration tel que les Français le ressentent.

Elle dit seulement « qu’il est préférable de trouver des moyens pour que ces gens puissent pouvoir vivre dans de bonnes conditions chez eux. et de les y aider à le faire » En raccourcissant, elle a spécifié qu’il serait préférable de les raccompagner en bateau et de pourvoir avec eux chez eux. Du bon sens loin du racisme que l’on veut nous faire sous-entendre.

Nous savons tous très bien que les accueillir en France, où l’immigration en place pause déjà de très grands problèmes, ajouterait encore ceux-ci..

Evidemment, les donneurs de leçons se sont empressés de ne retenir que la petite phrase qui leur convenait pour déclencher la polémique. Ne jouant que sur les mots, car sur le fond Chantal BRUNEL a raison. C'est  lâche de sortir une phrase de son contexte et de lui donner un autre sens. Ils sont habitués du fait.

Le plus désolant fut la réaction de certains députés de droite en se démarquant lâchement de peur des vagues. Et le Président du groupe d’y aller de sa « désapprobation ». ?

Manque de courage dans l’engagement pour faire face à un problème qui gangrène la vie politique, mais surtout, la vie tout court des Français, et qui le ressente profondément chaque jour.

Chantal BRUNEL a fait preuve de courage et a assumé avec dignité ses déclarations. Prenez-en plutôt exemple car votre langue de bois et vos thèmes opportunistes, déjà rabâchés maintes fois, sans aucune solution ne nous trompent pas.

Vous vous contentez de déclarations évasives et vous nous proposez des palabres sur un sujet dont nous connaissons déjà les positions radicales qu’il faut prendre pour éradiquer les problèmes causés par les islamistes intégristes. Alors votre débat stérile, épargnez-nous le.

C’est sur son terrain que vous arriverez à combattre le FN, pas en l’ignorant ou en vous cachant la face. Sinon, craignez que beaucoup d’électeurs n'aillent voir ailleurs si l’horizon est plus dégagé.

PS_ il est vrai qu’en France, le droit d’expression est réservé pour ceux qui invectivent ou insultes. Pas pour les Français de souche, les plus visés, qui sont devenus des « racistes constitutionnels »

Ceux qui veulent dénoncer les réalités du vécu non pas le même droit.

Voyez le cas ZEMOUR. On a le droit de s’exprimer à condition de plaire. ! A qui ? Mais toujours aux mêmes, les donneurs de leçons et adeptes de l’hypocrisie du politiquement correct et a ceux qui craignent les vagues.

Voilà.. C’est dit. ! Nous attendons que vous preniez davantage compte de nos réalités.

Il n'est pas de convaincre mais d'informer pour une prise de conscience face à l’avenir qui se dessine à l’horizon pour nos descendants. Nous serons responsables d’avoir laissé faire..

Vous savez ce que j’en dis, ce n’est juste que mon avis.. Mais aussi celui de beaucoup d’autres.

A vos commentaires et bonne journée à tous.

Le Mistigri

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site