040 - LE DESPOTISME DES VERTS

Il ne suffit pas de brasser de l'air    pour avoir la lumière - 040 - Le 4 juillet 2011

Une religion aux pensées verdâtres pour fanatiques ?

 Exploitation éhontée du double cataclysme japonais pour appuyer leurs thèses et foutre la panique dans la population. On devient vert comme on rentre en religion avec tout le radicalisme que cela comporte.

L’opportunisme d’une Angéla MERKEL, qui, pour cause électoraliste et du pouvoir, n’hésite pas à donner la priorité à polluer par un projet de loi prônant les centrales à charbons. Eux qui se présentaient en garants de l’anti-pollution atmosphérique ??

Telle le fut une certaine VUANET, devenue maire d’un fief communiste, Montreuil 93, plus attachée au socialisme qu’à l’écologie. Elle semble se contenter d’empocher les dividendes d’une planque au Sénat. Elle qui refusa, pour des raisons électoralistes, que soit entrepris les travaux du grand canal du Nord au Rhin. Drôle d’écologiste qui préfère les armadas de camions sur les routes au trafic fluvial.

Le pitre de Bègues, Noël MAMERE, déjà cité sur ce site. Ecolo bidon, le faux-cul du vélo invisible. Encore un écolo casse-croûte.

Radicalisme des verts avec l’intolérance d’une Eva JOLY, plus rose que verte, sectaire au point de déclarer "Moi je sais que je ne peux faire alliance qu'avec la gauche", a-t-elle déclaré lors de l’élection de la présidence de d'EELV ( Europe-Ecologie-les Verts )

Elle va avaler Nicolas HULOT, qui dit avoir reçu la révélation que le nucléaire pouvait être dangereux suite aux problèmes occasionnés par le tremblement de terre et tsunami qui en a suivi. Il perd de sa crédibilité dans ses raisonnements. On sent qu’il en prend prétexte pour se positionner, mais à trop se la jouer « écolo légitime », il va se faire déborder par le Pitt bull en jupon dont les dents rayent le parquet. Il ne pouvait vraiment exister qu’avec les centristes. Il a loupé le coche

On crie à la catastrophe depuis soixante dix ans, dés que le nucléaire s’est instauré en France comme moyen d’apport en électricité. On ferait mieux de viser l’avenir en améliorant des technologies existantes,

Tel que l’EPR, ce réacteur, a pour objectif d’améliorer la rentabilité économique et la sûreté par rapport à celles des précédents réacteurs à eau pressurisée. Il est destiné aux pays disposant d'un réseau électrique de forte capacité capable de distribuer une puissance électrique de l'ordre de 1 600 mégawatts. Le réacteur EPR est conçu pour utiliser de l’uranium enrichi à 5 % et éventuellement du combustible nucléaire MOX (jusqu'à 100 % selon AREVA - NP)

Le MOX est produit grâce au retraitement nucléaire du plutonium issu des combustibles usés. Les Etats-Unis et la Russie ont aussi envisagé que le MOX permettrait d'éliminer les surplus militaires de plutonium dans le cadre de la politique internationale de désarmement nucléaire. Inconvénient : le développement du commerce international du combustible MOX et du retraitement associé pourrait accroître (plutôt que réduire) le risque de prolifération nucléaire.

Cela devrait assurer les écolos que les déchets peuvent être recyclés utilement.

Des lois existent déjà à cet effet depuis que l’Etat n’est plus le maître d’œuvre exclusif ni l’exploitant des centrales nucléaires. Il faudrait peut-être revenir au monopole d’Etat et à une réglementation internationale drastique à ce sujet. Mais aussi que la clarté y soit la plus transparente possible sous contrôles d’organismes indépendants pour s’assurer que touts les normes de sécurité y seraient appliquées et respectées.

Les verts ne voient que par l’éolien qui défigure déjà certaines régions de notre pays. Les prévisions de rendement sont divisées par quatre dés la mise en oeuvre avec un coût sous-évalué pour une durée de vie relativement courte. On a fait une politique de gribouille, comme à l’accoutumée avec les panneaux voltaïques ou chauffants. Crédits d’impôts et tout le toutim alléchant pour lancer ce qui doit être la panacée écologiste ? Tout celà pour un coût du KWH assez élevé.!

Création d’un marché où les Allemands et les Chinois se sont engouffrés sans hésitation. Gros problème.. Aucun fabricant en France. Un seul a essayé de se mettre sur le marché mais sans aucune aide de l’Etat ni des banques.

Voilà un « endettement positif » de perdu en n’ayant pas anticipé une ouverture de crédits pour des entreprises françaises à fin de fabriquer français. Combien d’emplois de perdus en engraissant un peu plus les deux pays avec lesquels nous avons le plus grand déficit de la balance exportatrice !

Sans compter le déficit d’impôt pour l’Etat telle que la mise en place du projet a été conçue. Et ceci  pour le plus grand bénéfice de certains petits malins qui en ont fait un commerce d’appoint.

A ce sujet on n’a pas trop entendu ces verts, beaux parleurs et forts en gueule. Lorsque l’on veut prendre des responsabilités à la tête d’un pays, il serait bien d’être un peu plus réaliste dans ses projets que de rêver du pays des bisounours.

Aussi que n’ont-ils pas encouragé le gouvernement et les agriculteurs de faire provision d’eau alors que les rivières débordent hors saison de besoins.?

Alors là, stérilité d’imagination.! Il est plus facile de crier avec les loups et de dire que c’est la faute à SARKOSY, lorsqu’il y a les inondations de Vendée ou la sécheresse dans le Pays ! D’ailleurs c’est le seul leitmotiv des verts, tout comme « la maire de Lille »  bonne qu'à crier sus au sarkosysme.

Non seulement on a interdit à des agriculteurs de pouvoir pomper de l’eau dans les rivières en crues, mais il apparaît que des verts s’opposent à ce que certains agriculteurs prévoyants qui avaient créé des réserves d’eau dans leurs champs de pouvoir l’utiliser.. Et qu’on menace de procès pour cela ??

Qui sont ces C… qui se permettent ou peuvent se permettrent de venir intenter des procès à ceux qui, pleins de bon sens et de prévoyance, s’évertuaient à préserver les nappes phréatiques.?

Il devrait plutôt s’insurger contre certaines lois, concernant l’exploitation de l’eau de rivière, qui donnent des pouvoirs et des exclusivités à certaines sociétés !

Etre vert n’est tout de même pas une entrée en religion au point de devenir un fanatique radical..

Pas des modèles de vertu ces représentants et pourquoi les écologistes devraient-ils être de gauche uniquement.?

Aimer et respecter la nature n’est pas forcément un acte politique. De responsabilités.. Certainement. !

A trop vouloir prouver et avoir raison on finit par ne plus être crédible.

Il n'est pas de convaincre mais d'informer pour une prise de conscience face à l’avenir qui se dessine à l’horizon pour nos descendants. Nous serons responsables d’avoir laissé faire..

Vous savez ce que j’en dis, ce n’est juste que mon avis.. Mais aussi celui de beaucoup d’autres.

A vos commentaires et bonne journée à tous.

Le Mistigri

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site