074 - DU COPIE-COLLE

Changement ? Une sacrée dose d’hypocrisie !!

Aïe aïe ... préparez la vaseline - 074 - Le 20 octobre 2012politique-socialiste.jpgAprès les promesses... Les gâteries

Décidément ça enfume à tous les étages... Elysées, Matignon et place Beauvau au ministère de l’intérieur…

Le Flanby, quoi qu’il en dise, et ne lui en déplaise, calque son comportement sur celui de son prédécesseur. Intervenant, tout comme lui sur chaque évènement, à la place de ses ministres, pour se mettre en lumière dans les médias.

Ce qui, à la réflexion ne serait pas reprochable par à priori, en regard des anciens « branleurs » de l’Elysée qui nous avaient surtout habitués davantage à parader qu’à se pencher sur les problèmes de leurs contemporains.

Mais voilà, « monsieur JE » lorsque l’on veut absolument se démarquer de ce que l’on a si copieusement désavoué, décrié, critiqué dans l’opposition en longueur d’un quinquennat, on attendait bien autre chose d’un chantre du changement qui se drapait dans l’étendard du renouveau. On attend toujours de voir ce que l’on devait voir. !

Certains n’oublient pas le dédain avec lequel Iol a raccompagné son prédécesseur sur le pas de la porte de l’Elysée. Même pas la moindre élégance de regard, tournant déjà les talons alors que le Président SARKOSY  n’avait pas atteint la dernière marche du perron. Il semblait avoir fait sortir de l’Elysée un pestiféré. Sa hautaine prétention n’a d’égale que son incompétence reconnue jusqu'à présent !

Lorsqu’on a affiché une telle prétention tout au long d’une campagne avec effets de manches, persiflages et humour déplacé,  il faut savoir  être à la hauteur de celle-ci. Ces premiers six mois n’ont rien apportés de probant jusqu’à présent, et ce gouvernement ne semble pas devoir innover grand-chose… Sauf taxes et impôts… La facilité en somme.

Présidence et gouvernement, ressemblant davantage à une pétaudière qu’à un pôle dirigeant, semblent plus occupés à défaire ce que le prédécesseur a fait. Aussi à vouloir tenir des promesses démagogiques suicidaires pour notre économie et par le ridicule principe que seules priment les idées de gauche. Mais lorsque l’obligation d’acquiescer  ce qui a été fait avant, alors on fait jouer la dialectique du verbe et du vocabulaire.

Exemple d’incurie dans la possibilité d’innover de ce gouvernement. Promesse du candidat «  Moi JE » déclarai : « Je créerai une Banque publique d'investissement. A travers ses fonds régionaux, je favoriserai le développement des PME et je permettrai aux régions, pivots de l'animation économique, de prendre des participations dans les entreprises stratégiques pour le développement local et la compétitivité de la France. Une partie des financements sera orientée vers l'économie sociale et solidaire » Pour cela on vient de créer La BPI (Banque Publique d’Investissement) dans laquelle l’Etat va investir X milliards d’€ alors qu’il n’en a pas la queue d’un €.

Rien n’est encore en place et déjà  sa structure prête  à controverses tant elle parait pleine de lourdeur administrative et sujette à des critères territoriaux d’attribution, masquant des arrières pensées politiques. Notons que la construction de cette BPI se calque sur le modèle Allemand de la KfW. Rappelons-nous les déclarations intempestives de l’ancienne opposition, pour qui, toutce que  qui venait d’Allemagne était sulfureux. Tout à coup elle y découvre des vertus opportunes.

Encore un coup d’esbroufe, car cette BPI existe déjà dans la structure d’OSEO : Oséo est une entreprise publique, à fonctionnement privé, qui finance les PME françaises pour l'emploi et la croissance : innovation, investissement, international, création et transmission. Avec un réseau de 1000 collaborateurs répartis dans 37 directions régionales, Oséo est présent sur tout le territoire et fonctionne en mode mutualiste depuis 2005 avec la fusion de précédentes entités ciblées "entreprises" (BDPME, Sofaris, Anvar, AII....).

Oséo joue un rôle contra-cyclique en particulier pour pallier les manques de financements durant les crises. Son action a été reconnue durant le plan de relance 2009 par le soutien apporté à l'économie suite à la crise des subprimes

Le sens des mots devenant tout autre chose dans le vocabulaire de gauche. Malgré le montant énorme  d’impôts que la gauche s’apprête à lever, elle nie que cela puisse relever de la rigueur (mot tabou et injurieux) Dans le langage socialiste on appelle cela de la « prévoyance économique ??? » C’est réellement  nous prendre pour des imbéciles avec une certaine arrogance insultante.

L’ancien gouvernement nous avait préservés de la banqueroute, à l’encontre de ce qui s’est passé en Italie, en Grèce, en Espagne, au Portugal, pays gouvernés par des socialistes. Par entêtement idéologique, ce gouvernement nous y entraine  tout droit. Toujours opposé à la diminution des frais de fonctionnement de l’Etat. Il est certain que cela  implique que leur train de vie soit diminué, et les socialistes veulent préserver leur électorat principal... Les fonctionnaires.! Heureusement qu'ils n'ont pu rien faire à l'encontre du traité MERKOUSY sur l'Europe. Cela va surement leur donner à réfléchir. En attendant, Angéla MERKES ballade quelque peu "le Flanby"  en lui laissant à croire que ses brassages d'air và changer le cours des choses.

Lorsqu’ils auront raclés les fonds de tiroirs et que les factures continueront à se  présenter de plus en plus nombreuses. Cest là  la question ! Arrêtez les couacs de cette pétaudière et de cette politique de ventilateur. Brassage d’air, paroles creuses, programmes inexistants, ministres incompétents non préparé qui prennent un poste de  gouvernement comme estrade de parade...

Manuel VALLS, le seul ministre apprécié des français, et pour cause, il applique en copié-collé la politique qu’appliquait ses prédécesseurs de  droite.  Soudainement il vient de découvrir que l’eau ça mouille et que le feu ça brûle !

Il paraitrait qu’il existe des islamistes dans notre pays et, qu’il se pourrait, peut-être, qu’il y aurait dans nos charmantes cités des cellules islamistes intégristes ?

A travers  maints sites, blogs,  éditos et emails, nous sommes beaucoup à nous alarmer et à informer des agissements et du comportement d’une certaine immigration. A force de nier ou de ne pas vouloir regarder en face la réalité de ce qui se tramait dans les banlieues, déjà révélée à l’époque où on s’autorisait de surnommer ces « sermonnés » de « petits sauvageons » Les prédicateurs extrémistes ont largement eu le temps d'y semer leur propagande anti occidentale et de les convertir à des rites d'un autre âge.

Le ver est dans le fruit depuis longtemps (voir éditos : 017 ; 025; 030; 039). Seuls, les pouvoirs publics semblaient ne pas s’en rendre bien compte. La gauche par idéologie démagogique, la droite par manque de courage politique. Il aura fallu, en France la triste épopée de ce Mohamed MERAD pour que nos élus s’alarment un peu plus et qu’ils prennent davantage en compte les inquiétudes que nous nous évertuons à mentionnez depuis des années.

Depuis l’arrivée au pouvoir des laxistes idéologues de gauche, encouragées par une campagne présidentielle qui les a caressés dans le sens du poil pour obtenir leurs votes, ces cellules indépendantes endoctrinées dans les cités par des agitateurs de disant imams, ont constamment entretenu une haine latente de l’occident. Ils viennent à nouveau de se mettre en valeur et de démontrer combien était étendue cette haine avérée des Français de souches ou intégrés.

Dans ce climat, ils se sentent autorisés d'un droit de chasse aux « Juifs » incités par la politique  pro arabe affichée de la gauche. Mais ne nous y trompons pas, ces agissements terroristes ont pour but de déstabiliser la société française. Les mouvements salafistes, fondamentalistes, extrémistes ou radicaux ont fait taches d’huile et accompli leur besogne.

En d’autres temps, gouverner, c’était prévoir ! Mais cela doit être sorti des préceptes de nos énarques.

 Le ver a pris de la consistance et le fruit bien rongé est en train de dépérir.

Ce que je vous en dis est juste mon avis... Mais je le partage avec beaucoup d’autres !

Le Mistigri                                         

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site