057 - ENFUMAGE TELEVISUEL !

Nos origines.. Rappelez-vous.!  - 057

 -  Le 03 mai 2012

gaulois.jpgFlanby.. L'embrouille..

On pouvait  s’y attendre, débat pipé, et électeurs restants dans l’expectative devant bien des questions restées en suspens.

Celles-ci se sont retrouvées au deuxième plan face à la bataille des personnes dans laquelle s’est embourbé le débat dont on attendait davantage.

L’agressivité ostensiblement affichée par HOLLANDE a faussé la tenue du débat qui aurait dû être davantage un échange d’idées dans le développement de leur programme.

Le comportement outrancier  de HOLLANDE, qui a passé son temps à se surveiller et se cantonner dans une posture agressive, coupant constamment son interlocuteur et l’interpellant par des questions agressives répétées, n’a été qu’une séance de posture.

Il laisse une impression pitoyable par cette volonté pesante à vouloir affirmer une autorité de circonstance. D’autant que bien de « ses » vérités déclamées aient changé au cours de ses campagnes « anti-SARKOSY » Paroles.. paroles.. Comme dit la chanson mais jamais d’engagements fermes !

Certainement que les supporters de HOLLANDE y ont trouvé leur compte  dans ce cinéma affiché par son comportement, plus amènent à juger sur les apparences que sur le fond.  Mais certainement pas les autres électeurs qui s’attendaient à assister à un débat plus riche en nombre de sujets abordés et développés. Lui qui se veut être le monsieur propre de la politique et rendre  la fonction de Président possible d'être traînée en justice, pourquoi n'a-t'il pas commencé à appliquer ces principes, alors qu'il était secrétaire général du PS, en radiant les chefs de régions du PS, du nord et de la région PACA et de bien d'autres notables du PS poursuivis pour divers délits!

Le Président SARKOSY s’est montré trop académique dans sa volonté à démontrer, d’être clair et explicatif dans son programme et ses réponses face à quelqu’un  qui n’avait qu’un unique but, celui de déstabiliser sont interlocuteur par des manières intempestives, voir déplacées.

Lui qu’on disait « speeder » de nature il a su se montrer pausé et faire montre de modération,  alors qu’on aurait bien aimé le voir remettre à sa place, plus d'une fois, son interlocuteur tant celui-ci était exaspérant par son comportement.

Une trop grande fausse assurance afficher et appuyer de HOLLANDE pour pouvoir tromper les plus clairvoyants qui n’auront pas été convaincus par cet « enfumage ». Il en venait pathétique dans sa longue litanie de « moi si j’étais président.. JE.. » Qu’il essaie déjà d’en faire le quart du tiers de ce qu’il se prétend être capable et il pourra se tresser un laurier  pour accessit !

On a du mal à se le représenter en situation face à des politiques aguerris tant l’image qu’il a laissée dans ce débat a de puéril et de ridicule. Il est certain que le costume qu’il a voulu endosser avant l’heure est bien grand pour la stature qui est la sienne et légitimer  l’ambition qui le traverse. Il est assurément trop « normal » pour briller à la fonction.

Si ce débat n’a pas donné lieu à la victoire éclatante de l’un ou de l’autre, l’appréciation est plus subtile, et le comportement du Président SARKOSY a apporté une qualité qui dénote une expérience certaine par rapport à son interlocuteur. La carrure de la fonction  n’est pas une question de poids ni de centimètres. A chacun son bilan.. Ne parlons pas de celui de HOLLANDE.. Il risquerait de déprimer en réalisant sa vérité.

Il nous reste donc à choisir entre un candidat qui n’a d’expérience que la direction d’un parti qu’il a amené au bord de la rupture.. Rappelons-nous tous les noms d’oiseaux dont l’ont gratifié  ses « amis » politiques. La gestion d’une région la plus endettée de France, la Corrèze.. Un déficit de 52 %, accentué de 25 % à son actif.  L’homme actif dans le passif !!! Mais aussi quelqu’un qui n’a aucune expérience ministérielle et qui n’a jamais eu de poste à responsabilité. Au niveau international il ne maîtrise rien,  bien éloigné des tractations européennes. Sa détermination.. Le contre-pied systématique de tout ce qui a été effectué lors du quinquennat. Revoir aux affaires tous ces caciques ou "éléphants".. C'est inconcevable ! Voir inconvenant pour les espoirs que des jeunes mettent en cette élection.

En face de lui quelqu’un d’expérience tant gouvernementale qu’internationale. Extrêmement apprécié au niveau européen. Un meneur qui peut influer pour une orientation européenne. Il connaît les dossiers des problèmes actuels mieux que personne et son expérience dans les tractations en cours est un atout pour le futur de la France. On ne peut pas rayer d’un simple trait tout le travail accompli au moment où on pourrait en cueillir les fruits.

La suffisance parfois affichée par la droite était difficilement supportable, mais celle affichée par HOLLANDE et ses anciens "Amis" c'est franchement intolérable !

Dommage que Nicolas SARKOSY n’ait pu développer tous ses points positifs.. Il faut dire que l’enfumage pratiquer par HOLLANDE a atteint son but, malheureusement !

Il faut espérer que beaucoup d’électeurs ne se seront pas laissé abuser par ce comportement qui a fait barrage à un débat qui aurait mérité être plus enrichissant, sans ces attaques personnelles systématiquement répétées.

Il est à espérer que dans leurs analyses, ils sauront en tirer les justes conclusions qui s’imposent, loin de pensées exagérément partisanes, car au-delà de toutes ces considérations c’est l’avenir de tous et de notre Pays pour ces cinq prochaines années, voir, des conséquences engageant les années suivantes.

A  chacun de prendre ses responsabilités ce dimanche. !

PS_ Mathématiquement, tout est encore possible (20 % d'abstention) malgré les sondages, ais pour cela il faut aller aux urnes. A coeur vaillant..

                                                                                                                                                                                                             

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site