066 - PARTIALITE du SERVICE PUBLIC !

  presse-s-p.jpg  - 066 - Le 3 juillet 2012

Ils font du bruit, pluie et  mauvais temps, rarement beau temps.. Ca fait pas vendre ! 

Où se trouve l’impartialité du Service Public ??

Il y en a ras-le-bol de cette presse de bobos faisant partie du SERVICE PUBLIC : l’A2 -  FR3 – La Cinq -  France 4 – France Ô - Pour ne parler que de la télévision car sur les ondes de la radio, il en est de même. D'ailleurs, au moment des économies à faire, pourquoi autant de chaînes du SERVICE PUBLIC !

Que vous ayez vos propres idées, c’est votre droit et elles vous regardent. Mais par déontologie vous n’êtes pas censés en « asperger » ceux qui sont à l’écoute des chaînes publiques TV ou radio.

Vous qui, pour «  fayotter», vous vous réclamez si souvent et de manière puérile, du SERVIC PUBLIC ayez le courage et l’honnêteté d’indiquer que vous ne faites pas seulement de l’information neutre et impartiale, comme vous devriez êtres sensés devoir le faire, mais que vous faites aussi de l’info d’opinion.

Infos dirigées selon vos tendances politiques.. A gauche le  plus souvent, avec un parti pris désobligeant et arrogant pour les téléspectateurs et auditeurs, envers ceux qui, sur vos plateaux,  ne partagent pas vos opinions.

Lorsque de la poche du contribuable, sont prélevés la taxe de la télé et une partie de ses impôts on ne lui fait pas de sondage d’opinion partant du principe qu’il cautionne pour l’ensemble du bien public et pas seulement pour une catégorie de privilégiés qui, par abus de position, se permettent d’exprimer des avis personnels  alors que vous devriez respecter une stricte neutralité.

Lorsque l’on vit aux «  crochets de la Redevance  » qui subventionne vos salaires, on ne  crache pas à la figure de ceux qui n’ont pas l’art de vous plaire ou de partager votre conception de voir les choses.

Interprétation systématique et acharnement pour le seul plaisir de se faire reluire l’égocentrisme avec l’approbation générale acquise d’un plateau qui bascule dans une opinion dirigée. Plateau : de Franc 5 – Emission c’est à vous. Plateau habitué de ce fait avec l’ancienne meneuse qui affichait clairement ses penchants politiques lors des commentaires de ses partenaires ou à travers les invitations choisies.

Le vase a débordé lors d’une invitation faite par un prétentieux journaliste politique qui semblait avoir été calculée pour enfoncer un peu plus le clou envers Nadine MORANO, victime d’un canular et d’un lynchage médiatique « SAUVONS LE SOLDAT MORANO  » Pour preuve, une autre couche de vacherie le lendemain pour bien faire rire la galerie. Quel courage  de cette presse  à tendance,  dénaturant et amplifiant dans une interprétation partisane, les explications qu’elle donnait !  Que l'on ne nous fasse pas croire que ces mal-intentionnés n’avait pas saisi le sens de ses argumentations !  On peut donner une interprétation des  mots dans  un sens ou dans son contraire, selon, s'ils sont interprêtés dans un but de confusion.

Il en a eu beaucoup moins à dire sur( madame Pétard ) Cécile DUFLOT sur sa théorie sur le cannabis et son intention de dépénaliser son usage. Cela aurait été plus intéressant à écouter que le taillage en pièce d’une élue de droite. Et encore une autre couche pour cette troisième soirée.. DESOLANT !

Navrant cette Cécile DUFLOT, ayant un DEA de géographie,  de ne pas savoir indiquer correctement la position du Japon sur un planisphère. Elle est surtout diplômée «  forte en gueule » avec spécialité « arriviste agressive »  Peut-être est-ce dû de sa fréquentation de la famille CANTAT ?

En ce moment, les mini évènements qui se passent au sein du gouvernement pourraient porter à bien des commentaires. Il en a été dit pour « l’affaire TRIEWEILER » mais bien moins que si cela avait été sous la présidence de Nicolas SARKOSY ! Que n’aurions-nous eu à en entendre et continuerions-nous d’en entendre encore ! Que de déceptions a dû causer Carla BRUNI à toute cette presse  d’opinion , sourcilleuse de principe et de moralité, lorsque la droite est mise en cause, en ne leur donnant jamais matière à polémiquer.

On aurait bien aimé que cette prsesse reconnaisse combien cette » Première Dame » avait su se garder dans son rôle sans jamais déborder.

Une comparaison révélatrice entre ces «  Premières Dames  » étant passées à l’Elysée :

La discrétion et la classe des dames Yvonne de GAULLE – Claude  POMPIDOU –Anémone GISCARD d’ESTAING – Bernadette CHIRAC – Par contre on ne peut pas dire que le comportement de madame Danielle MITTERAND était très conforme avec la préséance  Elyséenne et des prérogatives qui s’y rattachaient ! Quant à la " favorite " du Président actuel, de la manière dont les choses ont débutées, on peut s'attendre à d'autres écarts ! Il est vrai, lorsqu'on appartient à la gauche, il est "normal" de ne pas suivre la normalité !

Jamais, ces pisse-copies de gauche, prompts à bondir sur la moindre incartade de la droite,  n’ont  mis en avant la double vie du Président MITTERAND. On ne s’en plaindrait pas spécialement lorsque les faits sont d’ordre privé, en tant que Français et de l’esprit qui s’y rattache . Mais alors qu’il en soit de même lorsqu’on attaque à la vie privée d’une ancienne ministre de droite en cherchant à la cataloguer au ban des pestiférées.

Il est amené de constater le comportement d’un journaliste politique, se prenant pour une super vedette de l’interview, entre bien d’autres, et qui « sévit » sur RMC. Se disant journaliste indépendant, sans carte de parti, non engagé à gauche et qui se permet des jugements orientés, dont il se défend.

Il ne se gêne pas de prendre des positions insidieuses, ne cessant de répéter des « je ne sais pas » tendancieux, manière de ne pas s’impliquer personnellement, tout en dirigeant la réfexions des auditeurs. Apparemment il doit être le seul à ne pas savoir qu’il a une tendance vers la gauche. Ce que de nombreux auditeurs lui signalent mais qu’il ne cesse de nier sous un emportement feint. Plus démago et hypocrite..  Tu meurs !

Qu’il soit de tendance à gauche, bien lui en face et c’est bien son droit. Mais ce qui n’est pas admissible, c’est de ne pas avoir le courage de reconnaître, d'amettre  qu’on dirige une émission d’opinion à tendance et orientée à gauche.   Je  trouve  cela malhonnête intellectuellement, car certains n’ont pas toujours le discernement judicieux pour faire la juste part des choses.

D’ailleurs ces journalistes ou présentateurs du SERVICE PUBLIC ont l’habitude d’employer des tons et une gestuelle différents dans leur manière de proférer leurs questions selon que leurs interviewers sont de gauche ou de droite. Même lors de l’écoute de la réponse, si  le temps leur en est donné ! Bien souvent ils trouvent plus importants de poser la question que d’écouter la réponse qui, normalement devrait être la partie la plus intéressante  sinon la plus  de ces deux  parties !

Hé! Oui, tout est dans l’apparence, l’essentiel n’a plus sa place et le vedettariat a remplacé  la bienséance et  la déontologie.

On ne vous dira pas merci pour l’ambiance générale que génèrent vos procédés journalistiques indignes d’une presse qui devrait se montrer plus respectueuse des gens et de la Société en général.

Le corporatisme « fonctionnaires » qui règne dans ce service dit «  public » plein de suffisance,  plus souvent au service de quelques-uns uns, devient exaspérant et dénote une mentalité déplorable. Une "caste" qui se croit au-dessus de la mêlée politique, bien qu'elle ne cesse de batifoler avec elle, et qui se permet des prérogatives injustifiées !

Ce que je vous en dit est juste mon avis.. Et que je partage avec beaucoup d’autres !

Le Mistigri

                                                                                                                                                         

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. setmondto 03/07/2012

Bravo Guy tu sais dire les choses comme elles sont réellement. Personne ne peut te contredire. Très bonne analyse. A bientôt.
Bernard

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site