101 – Le 20 mai 2013 

UN GRAND NUMERO  D’ESBROUFFE ! Et triste anniversaire de l’An I

hollande-an-i.jpg

Ceux qui voudraient mettre quoi que ce soit à l’actif du « Président normal » auraient bien des difficultés à trouver quoi citer. Sauf le fait de faire pleuvoir !

Comment est-il permis qu’un chef d’Etat puisse s’autoriser d’étaler, avec gloriole et désinvolture, autant d’incompétence.  De se moquer ainsi ouvertement des citoyens avec cet aplomb narquois en nous servant tout un tas de balivernes dont personne n’est dupe.

Deux heures trente (2H30) de blabla pour nous relater qu’il n’a rien su faire depuis un an.

Il ne fait que  se retrancher derrière la crise pour masquer son incompétence et celle des bras cassés qui forment le gouvernement. Dont, pour la plupart, nous ne savons même à quoi ils servent sinon d’occuper des postes « honorifiques » qui coûtent davantage en frais de fonctionnement de l’Etat.

Il n’a eu de cesse, dans l’opposition de nier la crise qui est survenue depuis 2008 et dont le Président SARKOSY et son gouvernement  l’ont subit de suite après la prise du pouvoir et ont eu à la supporter pendant 4 ans du quinquennat..!

Tous les Pays d’Europe ont eu à y faire face, en s’endettant, et pour certains, il faut voir dans quelles conditions ! D’accord la France s’est endettée, mais bien moins que d’autres et elle a pu rester la tête hors de l’eau comparativement à beaucoup.  Elle s'est maintenue en meilleures condition que celle actuelle dans laquelle le Pays se trouve.

Et cela sans le besoin de submerger le citoyen d’impôts comme il est fait en ce moment.

Chaque fois que l’ancien gouvernement a voulu prendre des dispositions de redressement, la  gauche s’y est systématiquement opposée par démagogie :

*- La question des retraites. Il comprenne enfin l'urgence d'y faire face.

*- La TVA sur les produits importés pour lutter contre l’incohérence de la politique européenne qui subit le dumping commercial et salarial des pays émergeant ou autres. Ce qui va commencer à se faire au niveau européen après une enquête de 6 mois ??? (À commencer par les panneaux photovoltaïques). Mais on nous cogite une prochaine augmentation carabinée.

*- La flexibilité du travail pour faciliter la gestion des entreprises. Il a été obligé d'y consentir malgré FO et la CGT !

*- Une banque de prêt pour les PME-PMI (OSEO) remplacée par une usine à gaz avec un tas de paperasseries pour avance sur impôts, de quoi décourager le plus chevronné des entrepreneurs.

Et bien d’autres encore…

Il est révélateur de constater que le peu d’avancées effectuées, font parties ou sont copiées sur celles proposées ou préconisées par l’ancien gouvernement mais dont il était nécessaire par démagogie de les nier par idéologie.  Et que sa façon de gouverner diffère peu de celle de son prédécesseur dont il voulait absolument se démarquer !

*- La révision des dépenses de l’Etat… !!!!!

Là, pour cette dernière, le nouveau gouvernement fonctionne complètement à l’encontre faute de courage politique, mais aussi et surtout pour préserver son électorat.

Arrivée au bord du gouffre, " PEPERE " face à la réalité des faits balaie en partie ses idéologies d’un autre siècle. Social-libéral, même pas ! Il est devenu social réaliste en prenant réellement conscience  des problèmes dont le Pays a à faite face. Au fait de son incompétence il recherche des boucs-émissaires ; tantôt Nicolas SARKOSY, tantôt Angela MERKEL et encore plus souvent l’Europe et la crise.

Il demande à Angela MERKEL de faire ce que son mentor F. MITTERAND et son impensable premier ministre, Pierre MAUROY, avaient fait : 3 dévaluations en l’espace de deux ans. Drôles de notions d’économie qui génèrent un appauvrissement du Pays, sauf si cela enclenche une reprise économique par le commerce extérieure. Ce qui est loin d’être le cas tant la compétitivité des entreprises est loin d’être acquise.

Il fait son bravache devant la cour européenne en reprenant et assénant fortement des arguments proférés par Nicolas SARKOSY, s’imaginant ainsi faire valoir son « autorité ».

Il se donne bonne figure sous le couvert de noms ou termes pompeux tel que  Chef de guerre !!!... Décideur??? Surtout décideur de ne rien faire  puisqu’il est constamment dans la parlotte ! Il ne suffit pas de répéter constamment que l’on assume  la responsabilité des choses alors qu’aucune sanction, à part les sondages, n’arrivera avant quatre ans. Pendant ce temps là les balourdises s’accumulent et au bout il s’en battra les mains.

Ce n’est pas en bradant une ou deux bouteilles de « Pétrus » de la cave présidentielle qu’il se dédouanera des économies budgétaires mais surtout de celui du train de vie de l’Etat où les castes politiques sont bien loin de s’appliquer à eux-mêmes les efforts demander aux citoyens besogneux, et même retraités !

Autorité… Il ne suffit pas de l’affirmer haut et fort pour en être pénétré. Proclamer l’An II,  belle affaire. Allégorie où il  veut se montrer être plus républicain que d’autres mais n'étant en somme qu'un révolutionnaire d’opérette.

Nous voici en pleine régression, où toutes les bonnes volontés sont en perte d’espoir et de confiance et pendant ce temps on s’intéresse à des problèmes secondaires intéressant bien peu de monde par rapport au malaise créé concernant la stabilité des bases de notre société.

Au niveau de la famille il ne présente  aucune moralité de par l’image de sa privée qu’il présente. En tant qu’individu, cela le regarde mais lorsque l’on se veut se montrer exemplaire et donneur de leçons dans la vie public qu’il a choisit on évite de se répandre dans des affirmations de moralisation. Il était réellemnt mal placé pour devenir le chantre du mariage lui qui n'a jamais convolé !

Un bricoleur… à l’Elysée… Un jardinier qui regarde l’herbe pousser à Matignon. Une bande de velléitaires qui se crêpent le chignon à Bercy et d’autres qui ronronnent tant que dure leur embellie ministérielle. On n’est pas près de la sotie de galère.

Et la conclusion de la péroraison présidentielle est de nous confirmer l’incapacité du gouvernement à redresser la barre et qu’il ne compte plus que sur une embellie providentielle. Ou bien un revirement de bon sens du parlement européen qui mettra un terme au dumping systématique que subit l’Europe et fra respecter les accords commerciaux internationaux.

En sa grande majorité, la population française perçoit que le pays est en déclin et que le déclin s’accentue jusqu’à ressembler à une maladie en phase terminale.

La perception du déclin, visible dans tous les sondages, s’accompagne d’un désarroi, d’une angoisse, d’une dépression collective tout à fait explicables.

Le beau parleur attend un miracle tel celui des noces de Cana selon Saint Jean, celui de Berlin selon Angélina MERKEL.

JOYEUX ANNIVERSAIRE M. LE PRESIDENT  (clic)le-mistigri.jpg

C’est un avis que, certainement, beaucoup partagent également. Soyons-en certains !

Le Mistigri  

 

 

 

20 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site