115 - S.S. LA RENGAINE

115 - La Sécurité sociale a bon dos !  – le 31 octobre 2013

taubira-a-velo.jpg

 Où SE TROUVE L’ESPRIT DES ECONOMIES DEMANDEES AUX FRANÇAIS ???

Quand la connerie démago-socialo d’une ministre qui se moque ouvertement des Français pour soigner sa pub avec l’argent du contribuable ! (2 personnels de sécurité à vélo + 1 monospace Peugeot (pour le vélo) 1 Peugeot en fermeture + 1 équipage à moto) 

Nouvelles taxes pour la S.S. Ca commence à trop faire ! Trop c’est trop ! On n’y croit plus !

On se demande pourquoi les responsables politiques n’ont pas le courage de dénoncer  certaines des causes  réelles du déficit de la S.S. telles que les gens « ordinaires  » sont à même de les constater. Tout comme les problèmes d’immigration niés constamment par les gouvernements en place.

On en arrive à ne plus croire en ces politiques ni à n’en rien espérer tant ils sont  davantage préoccupés de leurs intérêts personnels de réélection que de ceux des français en général. Aveuglés par des idéologies qu’ils veulent, à tout prix, imposer  à une majorité de Français qui n’en n’ont que faire.

Davantage en ce moment où plus personne ne se retrouve dans l’axe des pensées dirigeantes qui chamboulent les valeurs profondes et les bases de notre société.

La méfiance s’installe de plus en plus dans tous les compartiments de la Société Française. Ce n’est pas en pleurnichant la confiance que celle-ci règnera de nouveau. Non plus en brandissant lamentablement des petits poings rageurs, avec si peu de conviction,  que le Premier «Sinistre » soudera derrière lui un gouvernement dont la confiance s’effiloche davantage de jour en jour.

Un dernier sondage indique, excusez du peu, que 93% des Français ne croient pas en la baisse du chômage. On se demande quelle volte-face va faire le président normal pour expliquer en fin d’année la non-atteinte des objectifs.

En 18 mois de temps un chaos indescriptible s’est installé dans cette Société  qui commence à perdre ses repères et qui, de plus, est assiégée par des préceptes d’une autre époque, voir de civilisation incompatible avec nos us et coutumes.

Politique économique désastreuse aveuglément basée sur des entêtements idéologiques. Conclusion mensuelle sur le chômage expliquée par un Premier Ministre qui nous explique qu’on est dans une politique du moins pire. Emplois financés par un déficit qui s’accroit malgré l’inondation des taxes dont les français sont submergés.

Et on en rajoute une couche par de nouvelles taxes qui, semblerait-il, serait justifiées par le déficit de la sécurité sociale. Elle commence par avoir bon dos la S.S. et on peut se demander si ce tonneau des danaïdes ne cache pas le financement de trous autres que ceux de qu’on ne cesse de lui attribuer.

Mais où se passent les économies que le gouvernement est sensé faire ? Certainement pas au niveau des ministères qui continue à vivre sur un bon pied. Cortège de voitures nos justifiées et autres moyens de fonctionnement non indispensables. La pléthore de ministres, 39, dont on se demande ce que à quoi certains servent réellement, autres que de placarder les amis, copains et coquins !

Pas un centime de pris sur le train de vie des sénateurs et des députés. Ne serait-ce que par un geste de solidarité vis-à-vis des moins favorisés qui n’en peuvent plus de pouvoir boucler leurs fins de mois. On a fait des annonces hypocrites sur certains salaires présidentiel et de Premier Ministre (- 20%) en sachant très bien que constitutionnellement c’était inapplicable. On n’en parle plus ? S’ils ne le savaient pas, cela peut expliquer le degré d’ignorance et d’incompétence que trimballe ce gouvernement !

Le « roquet de Bercy », le délégué du ministère des finances, n’en peut plus d’inventer de nouvelles taxes. Cela sans aucun discernement ni anticipation des conséquences qu’elles peuvent provoquer. Il en ressort à tour de bras par idéologie d’égalité débridée. Il n’a pas dû se rendre compte que toutes les économies socialistes se sont toutes avérées désastreuses et qu’ils ne fonctionnaient qu’à travers des systèmes autoritaires.

Cela semble lui convenir à ce délégué ministre des finances, hargneux et teigneux à souhait, dont le leit motiv de son incompétence est d’en renvoyer la responsabilité au gouvernement précédent. Raisonnement bizarre qu’il nous donne sur les économies qu’il  a décidé de faire (15 milliards d’€). Il oublie de préciser qu’il ne fera pas ces économies sur les dépenses dispendieuses de l’Etat ! Non pas ! Mais de son budget en déficit duquel il évitera de majorer de cette somme. Autrement dit, il économisera sur la dette envisagée en empruntant moins. C’est ce qu’on appelle se moquer du monde et prendre les contribuables pour des imbéciles.

Il est dommage que les médias, habituellement friands et prolixes pour développer ce genre de détails se noient dans une discrétion aveuglante, comme sur bien des points qui devenaient des évidences criantes sous l’ancien gouvernement.

On dépense des mille et des cents pour l’institution de la Cour des Comptes qui fait un travail formidable en dénonçant les abus dans le fonctionnement de l’Etat et de ses administrations.

Hélas ! Elle n’a qu’un pouvoir consultatif et de recommandations. On devrait, par la Constitution, lui donner un pouvoir décisionnaire et une autorité telle qu’elle puisse obliger les institutions et responsables à se conformer à ses conclusions. Bien des économies et des abus de fonctionnement seraient abolis.

Un témoignage éloquent de Didier LEGEAIS, Chirurgien urologue à Grenoble, Président de l’Union des Chirurgiens de France, témoignage diffusé sur RMC le 7 octobre 2013, qui donne grandement  matière à réflexion sur des causes et des d’abus dont chacun de nous  se retrouvent tributaires et pénalisés financièrement, voir dans sa possibilité et sa priorité d’accès aux soins dans son Pays.

(clic sur le lien pour entendre ce témoignage) 

 http://www.youtube.com/watch?v=0MHrxX3TB9E&hd=1

   A vous de vous forger une idée pour vos votes futurs. Chaque personne avertie  et en connaissance de cause jugera en conscience!  Il nesuffit que la volonté  de faire face à laréalité et de prendre ses responsabilités.

Le Mistigri.

 

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site