Au bal des faux-cul, c’est lui qui bat la mesure !  -  108 – Le 30 septembre 2013 

AYRAULT, le cumulard

presentation2-ayrault.jpg

LE BILLET DE "SAUVEGARDE RETRAITES"
****************************************

"Sauvegarde Retraites", association Loi 1901 indépendante de toute formation politique, syndicale ou professionnelle, rassemble plus de 103 000 personnes qui veulent obtenir un système de retraite plus efficace, plus juste et plus responsable.
L'association se refuse statutairement de recevoir des subventions.
Elle ne vit que des dons de ses membres donateurs.

La retraite de Jean-Marc AYRAULT roi du cumul et des régimes spéciaux !  Cette fois, c'en est trop !

Récemment, le Premier ministre a osé déclarer : "Tous les retraités ne sont pas des nantis !".

Ainsi Jean-Marc Ayrault reconnaît sans ambages que tout le monde n'est pas à son niveau ! Nonobstant, nous allons voir que, pour sa part, il a su fort bien préparer sa retraite ; et, n'en déplaise à l'intéressé, infiniment plus avantageusement que la plupart de ses concitoyens authentiquement "normaux", eux.

 En 2009, Jean-Marc Ayrault a été classé deuxième au palmarès des as du cumul de mandats publié par le journal  Le Monde. Et pour cause, voici un bon échantillon de son CV :

  • conseiller général de Loire Atlantique (de 1976 à 1982) ;
  • maire de Saint-Herblain (deux      mandats, de 1977 à 1989) et de Nantes (presque quatre mandats, entre 1989      et 2012) ;
  • président du district de      l'agglomération nantaise (de 1992 à 2001), puis de la Communauté urbaine Nantes-Métropole (de 2001 à 2012) ;
  • député de Loire-Atlantique (du      2 avril 1986 au 20 juillet 2012, soit pendant 26 ans) et président du Groupe socialiste à l'Assemblée nationale (de 1997 à 2012) ;

Or, qui dit cumul des mandats, dit cumul des retraites. Et pas n'importe lesquelles... Que des retraites relevant de régimes spéciaux !

S'il partait à la retraite maintenant, Jean-Marc Ayrault percevrait, chaque mois un petit paquet non négligeable comme cela va apparaître ci-après...

L'opacité soigneusement entretenue autour des pensions des élus locaux empêche de chiffrer en toute exactitude ce que ses différents mandats lui rapporteront en définitive ; mais, selon nos calculs, il percevra au minimum 2 000 euros par mois au titre d'ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes, et à peu près autant comme ancien président du district de l'agglomération nantaise puis de la communauté urbaine, soit, pour commencer, 4 000 euros...

Mais n'oublions pas l'essentiel ! Le plus gros morceau, c'est bien sûr sa retraite d'ancien député : une pension "plein pot" de 6 630 euros par mois (en 2012), plus un gros bonus comme ancien président de groupe qui devrait lui rapporter, au bas mot, 2 500 euros supplémentaires.

En comptant serré (nous n'avons pas pu réussir à obtenir le montant officiel de sa retraite de conseiller général...), on peut estimer que Jean-Marc Ayrault a déjà cumulé, à ce stade,  plus de 13 000 euros de pension retraite.

Et ce n'est pas tout !

Car, même s'il n'a enseigné que quelques années, on lit sur sa biographie officielle (publiée par les services du Premier ministre) qu'il est "professeur d'allemand, depuis 1973" !
Grâce à cette "carrière", pour le moins fictive convenons-en, il peut donc prétendre à une pension de retraite d'enseignant : et voilà  près de 1 800 euros par mois encore empochés...

Faites le calcul : on flirte avec la barre des 15 000 euros par mois. De quoi se convaincre que si "tous les retraités ne sont pas des nantis", il en est cependant certains qui seraient, tout de même, un tantinet plus nantis que d'autres... D'autant mieux que, comme on l'a soigneusement rappelé, toutes ces pensions relèvent des régimes spéciaux !

On ne sera pas loin de se laisser persuader que si nos gouvernants préfèrent saigner les retraites du privé plutôt que de toucher à ces fameux régimes spéciaux, c'est que dans ce cas comme dans beaucoup d'autres, ils défendent prioritairement leurs intérêts propres.

A quand un "Premier ministre normal" avec une "retraite normale" ?

Je compte sur votre mobilisation pour faire suivre ce billet à l'ensemble de vos correspondants afin de  tenter de pallier le silence assourdissant de nos médias sur ces sujets sensibles dès lors qu'ils abordent les cas précis individuels. Faut-il aller jusqu'à soupçonner une certaine collusion entre grands journalistes et grands de ce monde ?

Un grand merci pour votre précieuse collaboration future !

Bien cordialement.   Marie-Laure DUFRÊCHE – Déléguée Générale

Ces politicards sont ancrés dans le système qui ne sert que leurs propres intérêts alors qu’ils sont sensés représenter le « PEUPLE » comme ils disent. Toujours à proclamer la défense des « PETITS » pour mieux enfumer, sous couvert de socialisme, les couillons qui se font piéger par leur idéologie irresponsable affichée.

Non seulement le fait de nous polluer l’horizon politique par leur présence omniprésente et renouvelée, fausse le jeu politique pour leurs propres comptes, en empêchant les idées nouvelles de s’affirmer par un renouvellement naturel.

Non seulement ils cumulent les fonctions, les avantages s’y référant mais aussi les émoluments. Par honnêteté vis-à-vis des citoyens, qu’ils sont sensés représenter et défendre, on ne devrait leur allouer que le droit de recevoir les avantages représentés d’un seul mandat. Celui du plus haut des mandats qu’ils cumulent. Que ceux-ci soit limiter à deux pour les maires de petites  et villes moyennes pour conserver le contact avec la réalité de la vie de leurs concitoyens.

Cela en freinerait beaucoup dans leurs prétentions d’accès à des titres.

 Mais comme ce sont eux qui votent les lois, ne soyons pas étonnés qu’ils s’y opposent.

Tout comme on a eu à le constater lors de la proposition de loi de non cumul des mandats qui a été repoussée à son passage au Sénat.

Cette « caste » de politicards bobos n’a aucune pudeur à élaborer taxes sur taxes, car, eux, savent que leur assiette sera toujours bien garnie à travers tous leurs avantages. Et leurs complices de la presse ne se font pas trop écho des problèmes que rencontrent beaucoup de citoyens. On ne mord pas la main qui vous gratifie des mannes de la république !

A vous de vous forger une idée pour vos votes futurs. Personne avertie jugera en conscience !  Il ne faut que la volonté  de faire face à la réalité.

Le Mistigri  

 

                            

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Nicole (site web) 02/10/2013

Bonjour Guy

Merci de nous aviser par mail de tes nouveaux articles; personnellement, je suis pour, ne changes rien !

Que penses-tu de la position de la CGT concernant le travail dominical ? personnellement, je crois qu'il faut évoluer avec la Société et autoriser ceux qui veulent travailler, avec un salaire majoré évidemment; On n'est plus dans les années 80 , les "années fric" où le chômage ne sévissait pas encore à ce point . Je te suggère de nous mettre une petite rubrique sur ce sujet car tous les avis sont à prendre en compte.

Merci pour tes passages sur mon site et tes commentaires sympas. ça fait toujours plaisir. En ce moment je n'ai pas très envie de faire évoluer mon thème car j'ai encore envie d'été . lol !

A bientôt Guy, et merci

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site