097 - FRANCOIS HOLLANDE VEUT MORALISER LA POLITIQUE ?

Ecoutez ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais ! - 097 – Le 27 avril 2013

mariage-hollande-trierweiller.jpg

François Hollande veut moraliser la politique ? Qu’il commence donc par lui-même !

La messe est dite, du moins pour l’instant, en ce qui concerne « le mariage pour tous  » 

Mais ce qui n’est pas banal dans cette histoire, est que le chantre de cette mascarade est celui qui a passé sa vie « à vivre à la colle ».

A faire des gosses hors mariage, sans aucune considération pour les mères, desquelles il passait d’une à l’autre sans vergogne.

Mais la cerise sur le gâteau, et dans le non respect des coutumes, il vient s’installer sur le trône républicain accompagné de sa maîtresse.

Et pour comble, celle-ci, non divorcée, se sert du palais républicain comme sa propre demeure, en usant sans vergogne de tous ses avantages aux frais du contribuable !

S’installant un secrétariat avec un personnel dispendieux, puisqu’ayant ouvertement déclaré : qu’elle voulait continuer à faire son métier de journaliste.

De qui se moque ce trublion de la NORMALITUDE. On devrait subir sans à en avoir à redire ? Puisqu’il veut marier les autres, qu’il commence par lui-même !

Certains s’élèvent de plus en plus devant cette situation inacceptable, intolérable pour beaucoup !

 

Lorsque l’on se rappelle le faste d’investiture de ce petit monsieur avec sa petite cour et son complice de banc à l’Assemblée, le dénommé J.M. AYRAULT.

Il fallait les voir, plastronnant chez DELANOE (notre dame de Paris), comme à la parade, entourés de leurs maîtresses interchangeables, comme dans un club d’échangistes. Elles y étaient toutes, de Ségolène ROYALE, à la traine, à Anne HIDALGO, ombre féminine du « mère » de Paris.

Entre les frais d’avion depuis la Corrèze et le tralala royal-républicain, avec repas gargantuesque au frais de la République ; ils étaient bien loin les frais du Fouquets qu’on n’a pas arrêté de reprocher à Nicolas SARKOSY pendant cinq ans à défaut de trouver mieux… où pire !

La  «  NORMALITUDE » étant la manière de se moquer du monde.

De la moralité, F. HOLLANDE en fait son affaire, tant pour lui les mots n’ont pas le même sens pour le reste des gens.

On peut s’en rendre compte par la liste de son propre entourage politique de ceux qui ont eu à faire  la justice. Mais là, l’amnésie semble être de mise.

Alors messieurs, rengainé vos leçons de moral et commencés à montrer l’exemple. La majorité des français ne vivent pas forcément selon votre conception.

Mais avec  la plainte courageuse, le 14 mars dernier, d’un certain Xavier KEMLIN qui a jugé scandaleux que Valérie TRIERVEILER, la Première Dame / Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français des les poches duquel elle tape en toute décontraction.

Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire. François vit à la colle avec Valérie, et après tout, pourquoi pas, hein ? Le mariage, c’est pour tous, sauf eux et n’en parlons plus.

Oui, mais alors, cette situation nous fait nous poser d’autres questions !  Puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle, imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’il nous présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros) et qui n’arrivait donc un peu en dessous des 1.3 millions d’euros fatidiques déclencheurs de l’ISF.

On s’étonnera que ne figure pas, dans le patrimoine en question, le montant de ses 50% de parts dans la SCI « La sapinière » inscrite au RCS Paris D 377 552 955). Et dont le capital serait d’un peu plus de 900.000 €. F. HOLLANDE a clairement prétendu s’en être débarrassé suite à la séparation d’avec sa précédente copine / maîtresse / compagne ?

Nonobstant cela, il faut bien admettre que concubins notoires, François & Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées. Valérie n’étant pas ce qu’on peut appeler de la classe populaire.   « Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d’une élection présidentielle, ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains : normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné, cela équivaut à l’annulation de la présidentielle et l’inéligibilité de François. »

On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux choses :

*- Soit Valérie TRIERVEILER n’a pas de lien juridique avec Hollande et dans ce cas, elle a de fait participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles. Et elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’elle a déjà fait, le contribuable n’ayant pas à servir de tiroir caisse. L’alternative reste bien sûr une bonne condamnation des familles, aussi souhaitable qu’improbable et qui mettrait un peu de piment dans la vie du « couple » élyséen si morne à regarder au demeurant.

*- Soit Valérie TRIERVEILER est bien la concubine du président, et la déclaration de patrimoine de François HOLLANDE est un faux lamentable, ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.

Ne comptez pas sur une presse hexagonale, aux trois quarts,  acquise et complice pour développer l’argumentation. Ainsi que le monde politique en général. Pas même  sur une droite divisée empêtrée dans ses calculs.

Trop lâche, elle n’aurait même pas le courage, si elle le pouvait, de reprendre en mains les affaires du Pays tant la tâche est devenue immense.

Cette caste politique nous joue du politico-comique qui créait la risée de notre Pays dans les ambassades et la presse étrangère.

 C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’est le président lui-même qui réclame avec son petit air embêté des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !

Ah ! Qu’il est beau le gesticulateur moraliste et donneur de leçons. Lui et son gouvernement ne sont même pas capables de se convaincre eux-mêmes de leurs paroles. Ce n’est pas en dans des incantations à la confiance qu’elle reviendra, non plus en se l’affirmant à coups de petits poings rageurs à l’Assemblée. Tristes rêveurs !

Finalement, il est navrant de regarder cette République ! Elle n’aura pas eu besoin d’une guerre, de terroristes, d’invasions ennemies ou de traitres saboteurs pour s’étioler et mourir. Il lui aura seulement suffi de porter au pinacle une succession d’imbéciles et de parasites.

 Dans cet Edito, Il a été repris une partie des propos de « Hashtable - Petites chroniques désabusées d'un pays en lente décomposition… »

C’est un avis que, certainement, beaucoup d’autres partagent également. Soyons-en certains !

Le Mistigri  

PS_ Aux nouvelles de ce matin, il paraitrait que la plainte de Xavier KEMLIN ait été refusée par le Parquet ? Et on parle de l'indépendance de la Justice ? Une autre plainte vient d'être déposée, voyons ce qu'il en découlera..!

 

18 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site