102 – Le 22 mai 2013

LACHES CALCULS où Deux poids… Deux mesures !

les-casseurs-du-trocadero.jpgRéllement pas le look des ultras supporters du PSG

Peu importe les gouvernements, on peut se rendre compte qu’il y a deux poids et deux mesures dans les interventions policières lors des manifestations.

Plus enclin à leur tranquillité qu’à la prise en compte de la sécurité des biens et des personnes.

Il est plus aisé d’employer du gaz lacrymogène et de balancer des coups de matraque sur des manifestants qui défendent légalement des idées que d’affronter les casseurs et autres racailles qui viennent mettre la rue à feu et à sac.

Il n’y a pas à s’en prendre systématiquement aux forces de sécurité qui ne font que suivre les directives… Bien que ! Il y en a certains, à les voir brandir la matraque, on se dit qu’ils y mettent du cœur et, apparemment, avec un certain plaisir !!!

Quoi qu’en dise le Ministre de l’intérieur, il ne nous fera pas prendre les vessies pour des lanternes. Trop facile de répliquer, chaque fois qu’on l’interpelle, que le gouvernement précédent n’a jamais rien fait et que c’est lui le meilleur en tout ???

Lui et le Préfet de police de Paris, devaient être les seuls à ne pas prévoir les débordements qui devaient immanquablement avoir lieu lors de la célébration du PSG telle qu’elle était organisée.

Devant tant d’incurie et tant d’incompétence, on se demande comment de tels responsables restent en poste.

Le PSG, a un passé suffisamment sulfureux pour s’inquiéter et prévoir les débordements qui pouvaient avoir lieu.

Mais plus encore, avec l’exemple peu de jours auparavant lors de manifestations familiales paisibles, des bandes de casseurs qui viennent immanquablement se mêler aux manifestations,  provoquer les forces de l’ordre et mettre le « bazar » partout.

C’est tellement évident pour le moindre quidam tant soit peut observateur !

Mais où le bât blesse, c’est le mensonge éhonté, voir la négation manifeste de la réalité en maintenant que les exactions accomplies étaient le fait de groupuscules d’extrême droite. D’ordinaire on ne se gêne pas pour y aller de la matraque à leur encontre. Mais là, aucunement… On a laissé faire au grand dam  de la population et des commerçants qui ont vu leurs étalages pillés et dévastés ainsi que le matériel urbain payé par les contribuables !

Mais lorsqu’on y regarde de près, on s’aperçoit que les malfrats en présence étaient en fait de la racaille venue des banlieues, comme cela se produit le plus fréqemment à chaque manifestation. Ce que l’on peut constater sur de nombreuses prises de vues qui en témoignent.

On peut donc en déduire que le comportement des politiques donnent des directives pour que les interventions répressives des forces de l’ordre soient organisées en fonction de « la clientèle » en présence !!!

On voit bien là la lâcheté des responsables ! Les braves gens ont le droit de se faire dévaliser, vandaliser, conspuer, voir plus sans que la police ne bouge selon l’intérêt politique. Et cela fait dire, au Ministre de l’intérieur devant les députés à l’Assemblée nationale, en réponse à l’interrogation de Bernard DEBRE « Les forces de l’ordre sont la pour constater pour que la justice agisse en suite ».

 Quoique, avec une certaine TAUBIRA à la justice, on peut s’attendre à tout. A eux deux ils forment un drôle de tandem démagogique à souhait !

Franchement, on se moque ouvertement des citoyens et on fait étalage d’une incompétence crasse en répondant de cette manière !

Alors ne nous étonnons pas qu’un jour les citoyens organisent eux-mêmes leur auto-défense devant une telle attitude. On ne va pas se laisser agresser en ce demandant si la police en présence va intervenir ou laisser faire selon la température politique et les ordres qui vont en découler ?

A force d’éviter de faire des vagues en n’intervenant pas, ou si peu, devant les agissements d’une certaine catégorie de délinquants, messieurs les politiques, vous les encouragez à s’ehardir davantage et à dépasser toutes les limites.

 Depuis des décennies que vous tergiversez attendez-vous à subir un tsunami lorsque certains islamistes auront conquis quelques communes et que les « autochtones pourris et moisis », comme les qualifiait la ministre de la culture lors de la campagne présidentielle, en auront assez de subir, chez eux, les outrances qu’on laisse prospérer au nom d’idéologies utopistes, si éloignées de la réalité et de la société que veulent les citoyens français d'origine.

Cessons de désespérer une majorité de la population de France, par l’usurpation, le reniement de son histoire et de ses valeurs qui ont fait un Pays où il faisait si bon y vivre !

Négation de la vérité de certaines radios, spécialement  RMC  (clic sur le Mistigri) le-mistigri-black-2-1.jpg

C’est un avis que, certainement, beaucoup partagent également. Soyons-en certains !

Le Mistigri  

 

20 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site