Les citoyens s’insurgent contre ces pratiques déplorables.   - 109 – Le 03 octobre 2013

Les profiteurs de la République (Airs satisfaits et béats)

               cumulards-n-1.jpg

          Philippe DURON, PS            Gérard LARCHER, UMP         André SANTINI, UDI          François RESAMEN, PS              

Hier vous avez eu le chef des menteurs, aujourd’hui, vous avez les champions de ce qui fait de notre République une vaste pétaudière de profiteurs au détriment de  ceux qui se démènent chaque jour pour faire face aux sacrifices imposés.

Le number one : Philippe DURON, Le plus gros cumulard est du PS ! « Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais  »

Un boulimique des mandats: 27- Environ 55.000 €/mois. Ce n’est plus un cumul..us mais un entassement ! Que dis-je ! Une montagne de titres additionnés sur la tête d’un ridicule petit bonhomme qui se veut aussi brillant que le soleil, mais reluisant seulement comme la lueur chancelante d’un rat de cave. Déplorable ! Les autres, enclins d’une  bonhommie pleine de suffisance.

Ci-dessous la lettre envoyée par un habitant du Calvados à Mr Philippe DURON, député Maire de CAEN (affublé par la presse du titre de "1er cumulard de France")

A l’attention de Monsieur Philippe DURON : 1 Député du Calvados - 2 Membre de la commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire à l’Assemblée Nationale – 3 Président du groupe d’amitié avec la Macédoine- 4 Membre du groupe d’études Cheval à l’Assemblée Nationale - 5 Membre de la section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie - Maire de Caen – 6 En charge du développement de la ville de Caen – 7 Président du conseil de surveillance du centre hospitalier universitaire (CHU) de Caen – 8 Président de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique - 9 Président du conseil d’administration de Normandie Aménagement -10 Président de Caen Presqu’île – 11 Membre d’honneur du conseil d’administration de l’École d’Ingénierie et Travaux de la Construction de Caen – 12 Représentant de l’association de gestion de la fourrière et du refuge d’animaux de Verson - 13 Administrateur du Comité pour l’Organisation des Manifestations Touristiques et Économiques de Caen - 14 Président de la Société d’Économie Mixte : Gestion du Mémorial de la Bataille de Normandie – 15 Vice-président de l’Union Amicale des Maires du Calvados – 16 Membre du Bureau de l’Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGVF) - 17 Président de l’Agglomération Caen-la-Mer – 18 Administrateur de l’Assemblée des Communautés de France – 19 Président de Caen Métropole – 20 Membre de droit du Conseil national du Parti Socialiste – 21 Co-président de l’association Transport Développement Inter modalité Environnement – 22 Vice-président de la Conférence de réseaux Transfrontaliers et Interrégionaux de Villes (CECICN) – 23 Membre de l’association Avenir Transport – 24 Membre du collège « collectivités territoriale » au Conseil d’Administration de l’Institut des Hautes Études de Développement et d’Aménagement des Territoires en Europe – 25 Administrateur de l’Association Relais d’Sciences – 26 Administrateur de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France - 27 Membre du bureau de l’Institut de la Gestion Délégué.

Monsieur les Présidents, Monsieur le Député, Monsieur le Maire,
La République, bonne mère, vous autorise donc à cumuler 27 titres, dont 4 mandats nationaux et 23 fonctions aussi diverses que considérables.
Les journalistes, mauvais esprits, viennent de vous consacrer, au terme d’une longue et méticuleuse enquête menée par Le Parisien, « premier cumulard de France ». Il faut dire qu’à ce niveau de performance, vous êtes mieux qu’un cumulard : vous êtes, comme le dit très joliment ma dentiste, avec laquelle je commente régulièrement la chose publique, un« accumulard » !

Je ne doute pas que vous vous en défendrez en invoquant la traditionnelle et louable volonté d’être ainsi « au plus proche du terrain et des citoyens » (étrangement, je n’ai vu aucune intervention de votre part, à l’Assemblée nationale ou ailleurs, dans le cadre de vos fonctions hospitalières par exemple, demandant aux chirurgiens d’être à la fois anesthésistes, médecins généralistes et brancardiers, pour rester eux aussi, dans ce même esprit d’intérêt général, au plus près du malade et de ses souffrances).

- Les mauvaises langues — notre pays n’en manque pas — ne tarderont pas à vous faire remarquer que vous cumulez ainsi plusieurs dizaines de milliers d’euros mensuels sans compter — et il faut le compter car c’est souvent le principal — la multiplication des avantages en nature : voitures, chauffeurs, assistantes, secrétariats, voyages d’études ou pas, défraiements et aides logistiques diverses qui font, chacun le sait sur les bancs de l’Assemblée et d’ailleurs, la saveur inavouée mais incomparable du cumul. Et retraites futures.
- Les esprits attentifs — vous me pardonnerez d’en être — remarqueront qui plus est que vous appartenez à un parti qui, il n’y a pas si longtemps, a gravé dans le marbre la durée légale du travail à 35 heures. Bien sûr, je ne suis pas naïf au point de limiter au seul Parti socialiste cette incontrôlable propension au cumul du toujours plus (de mandats) et du toujours moins (de temps travaillé). Il ne m’a pas échappé que, dans ce même classement, vos suivants directs sont :  

  1.Philippe Duron, PS : 29 titres (4 mandats et 25 fonctions)

  2.Gérard Larcher, UMP : 22 titres (3 mandats et 19 fonctions)

  3.André Santini, UDI : 20 titres (3 mandats et 17 fonctions)

  4.François Rebsamen, PS : 18 titres (3 mandats et 15 fonctions)

  5.Gérard Collomb, PS : 15 titres (3 mandats et 12 fonctions)

  6.Charles de Courson, UDI : 15 titres (4 mandats et 11 fonctions)

  7.Jean-Claude Gaudin, UMP : 14 titres (3 mandats et 11 fonctions)

  8.Hervé Planchenault, UMP : 14 titres (2 mandats et 12 fonctions)

  9.Roland Ries, PS : 13 titres (3 mandats et 10 fonctions)

  10.Christian Gaubert, PS : 13 titres (3 mandats et 10 fonctions)


-  Pour en revenir à votre emploi du temps exemplaire, un simple calcul mental fait entrevoir que vous ne pouvez hélas, mathématiquement, consacrer en moyenne qu’une petite heure par semaine à chacune de vos fonctions éminentes. C’est bien dommage : vous êtes visiblement 27 fois plus performant que la plupart de vos concitoyens et, à l’évidence, bien mieux organisé qu’eux. Mais je m’égare…
-  Je m’égare tout aussi probablement en vous faisant remarquer que notre pays compte peu ou prou 4 millions de chômeurs qui, c’est bien connu, sont eux aussi de vrais cumulards… de désavantages en nature ! Comme s’égarait également Lionel Jospin (PS) en relevant, dans ses derniers travaux, que 82 % des députés et 77 % des sénateurs sont aujourd’hui, comme vous, des cumulards professionnels. Comme s’égarait, elle aussi, Barbara ROMAGNAN, l’une de vos mauvaises camarades (PS) de l’Assemblée, qui faisait perfidement remarquer dans une tribune ouverte au Monde que « la limitation du cumul des mandats est une condition nécessaire, sinon suffisante, au renouvellement du personnel politique ; elle ouvre la voie aux plus jeunes, aux femmes, aux ouvriers, aux Français issus de l’immigration. »

Justement la raison pour laquelle tout le monde, vous le premier, continuera de s’y opposer.
En attendant, si le ridicule ne tue pas. Il vous fait vivre. Peut-être même vous rend-il heureux ?

Bien à vous.

En espérant qu’il aura la pudeur de ne plus quémander de nouveaux mandats, je plains tous ceux qui ont faits ou votés pour qu’il put en avoir eu autant. Il est vrai que le clientélisme, la plaie de notre politique en France, a dû y être pour beaucoup.

Ces professionnels de la politique, associés à leurs complices syndicalistes qui profitent également du système, sont rodés à toutes les « ficelles et combines » qu’offrent leurs positions au fil des ans.  Tel, qu’Elise DUCET, nous l’a démontré dans son émission « CASH INVESTIGATION » sur le grand détournement concernant l’argent publique de la formation professionnelle. C’était édifiant ! Avec l’écœurement ressenti par la désinvolture et l’assurance affichées par ces « malfaisants de la République ».

A vous de vous forger une idée pour vos votes futurs. Chaque personne avertie  et en connaissance de cause jugera en conscience!  Il ne faut que la volonté  de faire face à la réalité et de prendre ses responsabilités.

Le Mistigri

 

               

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site