100 - Le 7 mars 2013

Une majorité de journalistes entretenus et choyés par l’Etat

journalistes-vendus.jpg

Copains-coquins, on ne se cache même plus. Castes qui nous gèrent et nous tondent. 

La Vème république est devenue une république bananière où une minorité vit au détriment de ceux qu'ils sont sensés représenter et soutenir. Le système de la Vème république est corrompu et est arrivé à un niveau de décadence avancé !

Une majorité de journalistes entretenus et choyés par l’Etat

Peut-être que MELANCHON a-t-il raison, au moins sur ces points, sa méfiance des journalistes et la décadence républicaine.

Perroquets pour la plus-part, qui vous balancent des infos en copier-coller pompées sur le net, sans aucun recoupement. Genre vite fait mal fait comme il en est souvent l’usage dans biens des professions à présent.

Ne leur demandez pas de développer le mot : DEONTOLOGIE… Pour beaucoup, le plus souvent ils en ignorent le sens. Où sont-ils donc les descendants des pionniers de l’info moderne les Pierre DESGRAUPES – Igor BARRERE – Pierre DUMAYET et autres. Ils nous faisaient apprécier, combien notre langue est belle, riche, subtile. !

Les « ceusses » qui s’exprimaient dans le respect de la langue française et non par onomatopées, en franglais, anglicisme, ou encore par mots tronqués ou par sigles, tels des borborygmes qu’on arrive même plus à déchiffrer.

Pour faire d’jeune dans le coup on se parle entre soit, en se foutant royalement du public à qui, pourtant, ils sont sensés ’adresser. 

Après l'avis d'une ministre sur les retraites :" Les retraités ne sont pas intouchables !"...

Certains journalistes soutiennent la proposition de la Cours des Comptes de TAXER LES RETRAITES (ou de supprimer l'abattement de 10% ce qui revient au même !...) pour tous, mais pas pour eux.  Mais...Ce n'est pas la presse qui va nous les révéler !

Presse de faux culs ! Quelques évaluations de salaire :

REVENU ANNUEL

David PUJADAS …………….. (Environ)……...…240 000 €

Laurence FERRARI …………. (Environ)……...…500 000 €

Michel APATHIE……………... (Environ)……...…500 000 €

Alain DUHAMEL ……………...( Environ)………...240 000 €

Claire CHAZAL…Hors concours (Environ)…... 900 000 €

Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux

Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant trois mois. ???

*- Ils ont demandé à François HOLLANDE de porter la durée à 6 mois.

Les journalistes en service, victimes d’accidents du travail, de trajet ou atteints de maladie professionnelle contractée à l’occasion de leur travail, conservent, pour les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle, l’intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans. 

*-  Ils ont demandé de pousser à 4 ans (ben voyons où il ya de la gêne…)

En cas d’incapacité permanente partielle telle qu’elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une PRIORITE DE RECLASSEMENT dans une fonction compatible avec son état physique et conservent pendant les trois premières années l’intégralité de son salaire et les avantages fiscaux.

*- Ils ont demandé à François HOLLANDE de porter à 5 ans. ( hé oui ! )

En France tous les salariés sont exonérés de 10 % sur les revenus.Mais les journalistes sont exonérés, depuis 1934, d’une réduction supplémentaire de 30 % qui s’additionne aux 10 %.

Alain JUPPE, alors 1er ministre, avait osé tirer un trait sur certaines niches  et supprimé cet avantage.

Les journalistes montent au créneau. Alain LAMBERT, ex-rapporteur du budget au Sénat, se souvient : « De la hargne des journalistes et de la trouille des politiques ».

Le premier ministre de l’époque avait tenu bon, mais avait offert une première concession à la profession : «  La création d’un fonds budgétaire pour compenser la hausse d’impôt que subiront les journalistes » ??? Et le citoyen lambda là-dedans ?

Parallèlement, les négociations étaient engagées avec les syndicats. Elles aboutiront sous JOSPIN, il décide: de rétablir l’avantage fiscal, sous une forme un peu plus juste !

Au lieu de 30 % les journalistes pourront dorénavant retirer soit 7 650 € (50 000 frs de l’époque) de leurs revenus (mesure unique pour les journalistes – et les autres Français RIEN !)

Nicolas SARKOZY, Président de la République avait refusé de réinstaurer cette niche fiscale à l’association des journalistes présidée par Mme.....TRIERWEILER. Tiens, tiens...

Avant les primaires socialistes : Les syndicats ont demandé à François HOLLANDE de rétablir les 30% d’abattement.

HOLLANDE arrive et .....Satisfait la demande des journalistes, prime de 7 600 euros.. Comme quoi, être journaliste et maîtresse du Président peut influencer ce dernier. Il ne faut pas contrarier Bibiche  qui défend sa corporation !

Il vrai que politique et journaliste c’est souvent « famille tuyaux de poêle » 42.500 journalistes et affiliés bénéficieront de cet avantage. Alors qu’on ne parle plus d’une indépendance de la presse ! Pure utopie (une de plus). Non plus d'économie !

Au cours de la dernière campagne présidentielle, les journalistes ayant plutôt fait l’apologie de F.-Hollande, il fallait bien les remercier d’avoir  tant participé à descendre en flamme le Président SARKOSY

Et maintenant des journalistes de l’audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques !!! Et encore une surenchère ! Ils auraient bien tort de se gêner !

Quand on pense que le gouvernement a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !...

Et pendant ce temps, nous, citoyens français, ne sommes pas épargnés.
La CSG passait de 3,8% à...6,6%, la CRDS restant inchangée, pour l’instant.
Ensuite baisse des retraites de O,30%, taxe appelée C.A.S.A au titre de la solidarité, sachant qu’au 1er avril 2014 celle-ci sera de 0,6%....Et autre gâterie à venir !

Alors que les niches fiscales sont supprimées ou réduites, alors que les impôts augmentent, que tous les français se serrent la ceinture, Hollande maintient les 7 650 € d'avantages fiscaux d’une corporation privilégiée.
C'est un pur scandale dont aucun journaliste ne parle et pourtant cela a été voté au Sénat malgré de nombreux amendements UMP rejetés en bloc.

Mesdames, Messieurs les journalistes : Parlez nous aussi de vos privilèges au JT de 20 heures. Merci !

Lorsque l’on paie sa redevance télé, on a l’impression de participer au « budget communication » du PS. Ils ne se cachent même pas pour afficher leur tendance politique sur le petit écran, non plus de la clamer haut et fort sur les chaînes dites du « service public » ainsi que sur les ondes des radios subventionnées où règne  une information dirigée. Escroquerie intellectuelle ! Info, intox, même démarche pour certains.!

Ce n’est pas pour demain qu’on aura une République juste et équitable dans un Pays où se pratique ouvertement la concussion et où règne en grand maître le corporatisme. C’est une autre manière de diviser pour régner afin de susciter des suffrages.

Cela s’appelle de la « NORMALITUDE » d’un Président « Moi je » se disant normal !

Le plus déprimant est l’aveuglement des gens qui suivent davantage les rêves que des utopistes leurs font défiler sous les yeux et qu’ils avalent sans la moindre réflexion. Incapables d'analyser  la réalité des gens et des faits avant d’aller glisser son bulletin de vote dans l’urne !. On est mal barré !

C’est un avis que, certainement, beaucoup d’autres partagent également. Soyons-en certains !

Le Mistigri  

PS_Pour ceux qui veulent en savoir plus, à voir sur la 8, mercredi 8 mai à 20h50, « En quête d’actualité » présentée par Guy LAGACHE : Révélations sur le train de vie de ceux qui nous gouvernent. Suivis d’une enquête sur les privilèges des journalistes.

 

23 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site