LES FEUX DE L’AMOUR  -  120  - Le 10 octobre 2014

Le Mistigri reprend du service. Difficile de rester simple spectateur devant cet afflux incessant de faits à absorber sans avoir l'envie de les commenter et de les traiter.

Ca ne s'invente pas.! Tout un programme, celui que nous vivons hélas.! 

Parties carrées – Promotions canapés, le tout réuni dans un vaste et joyeux lupanar républicain.

On savait que notre République (bananière) n’était qu’une royauté déguisée de par son fonctionnement et sa noblesse remplacée par des castes sorties de Grandes Ecoles, ENA, SCIENCES-PO et autres amenant à des professions d'avocats, de médecins, de journalistes etc.. Cela, pour beaucoup, acquises en grande partie aux frais de la société. Et comme au temps de la royauté et des familles régnantes grenouillant autour du pouvoir, il se forme des castes avec leurs systèmes de réseaux et fonctionnant en vase clos par cooptation.

L’égalité des chances étant, dans notre Société,  proportionnellement donnée en fonction de l’épaisseur des comptes en banques détenus par les individus de sa caste.

Des gens qui se sentent « au-dessus » du commun des mortels et qui se veulent avoir des traitements différents. Voir les augmentations de députés et de sénateurs non justifiées, non plus les émoluments qu’ils se votent  eux-mêmes, souvent en catimini au moment des vacances et autres avantages pour lesquels nous n’avons jamais mot à dire, devant lesquels ils nous mettent face au fait accompli.

C’EST LA CRISE ! Leitmotiv qu’on ne cesse de nous répéter, bien qu’avant on niait l’existence pour des questions électoralistes.

ECONOMIES ! Nous crie-t-on sans cesse, Mais pas pour eux, toujours pour ceux lorsqu’ils sont éloignés des élections. Diminutions de salaires, augmentation de taxes et d’impôts. Mais pour la caste des élus, l’histoire est autre.

Les émoluments sont identiques sans aucune baisse, comme les avantages de non-imposition se sont fixés et les montants de frais pour lesquels ils n’ont de compte à rendre à personne. Tout comme il en est de même pour ceux qui s’en vont à Bruxelles où là c’est « COCAGNE » pour tout le monde. Mais c’est toujours une partie de notre argent que l’on se distribue largement. Même à ceux qui n’y mettent jamais les pieds. Et peu importe le casting désigné par les copains-coquins.

  Mais revenons à la France qui se perd dans l'imbroglio des histoires de fesses (de la raie publique) de la République !  Tout comme sous la royauté et pire encore lorsque l’appât des richesses, pour certains, ajoute encore aux entrelacements de ces castes les unes avec les autres. Petit monde grouillant de satisfaction qui se tape joyeusement sur leur bedon repu et reconnaissant, bien éloigné des Smicards, petits retraités ou bénéficiaires  des restos du cœur et d'autres associations caritatives.

On a parfois entendu que François HOLLANDE était au courant du compte suisse du dénommé CAHUZAC depuis décembre 2012 et n'aurait pas pris de sanctions sévères contre lui..

          

Cela lui aurait été difficile, Car CAHUZAC  avait des biscuits.… En effet, c'est lui qui a présenté Julie GAYET à HOLLANDE.

Les familles GAYET et CAHUZAC sont amies. Julie GAYET est une fille "normale", comme les aime HOLLANDE qui a horreur des riches.  Maman GAYET est antiquaire, papa GAYET est chirurgien. Il est mondialement connu, ancien membre du cabinet KOUCHNER et possède un château à BERRAC dans le Gers.

  Ce château, que Martine AUBRY, autre socialiste pauvre et dans le besoin, avait cherché à acheter. CAHUZAC était donc au courant de la relation HOLLANDE/GAYET.

http://www.sudouest.fr/2014/01/16/le-chateau-gersois-des-parents-de-julie-gayet-1430846-2307.php

 Le dit CAHUZAC avait trainé les pieds pour mettre en place la taxe à 75%, car son frère Antoine CAHUZAC dissimulait un paquet de virements de gens  riches vers la Suisse via la banque HSBC et dont il était le président… (Source MEDIAPART).            

Bref personne n'avait intérêt à ce que tous ces gens pauvres soient mis à la lumière... Et comme il y a une justice très dure pour ces gens "normaux" :

 1)  Jérôme CAHUZAC a été interdit d'exercer la médecine par le conseil de l'Ordre pendant….3 mois. Bref personne n'avait intérêt à ce que tous ces gens pauvres soient mis dans la lumière...…

… 2)  Antoine CAHUZAC a démissionné de son poste chez HSBC.... il coule maintenant des jours tranquilles comme directeur général d'EDF et des CIMENTS   LAFARGE...  Rien que çà... Heureusement que l'on a appliqué dans notre cher Pays la loi et les sanctions... Corruptissima republica plurimae leges ! ( plus l'État est corrompu, plus les lois se multiplient...)  Il suffit de recenser le nombre de lois qui ne cessent d’être votées depuis ces dernières années.

Autres histoires réjouissantes... Décidément, tous les mêmes nos politiques.