002 mystigri ocreLe mistigri            MARRE ! MARRE !   -  131  -  Le 27 mars 2015

IL Y EN A MARRE DE CES ELECTIONS A REPETITIONS QUI N’INTERESSENT

QUE LES CALCULATEURS POLITICIENS .

La France est devenue le jeu d’une caste  d’affamés de pouvoir  qui font commerce de baratins sur le dos de ceux qui veulent les écouter, mais également, HELAS, sur celui de ceux qui aimeraient davantage les voir s’occuper d’autres choses que de leurs combines politiciennes.

Saturation de cette gauche constituée d’une bande d’incapables  qui  ne savent que vitupérer envers tous ceux qui ne partagent pas leur idéologie.

 Toujours la même rengaine... Ils se dédouanent de leur incompétence sur le dos du FN ou sur celui de Nicolas SARKOSY. Mais dans cette campagne ils n'ont jamais parlé de l'essentiel qui nous intéresse, la finalité du remaniement du découpage, à leur mesure, des cantons et des nouvelles prérogatives du département.

Comme à l'habitude, c'est de l'enfumage et du ’’ foutage ‘’ de g..... !

Il est dommage que le ridicule ne tue pas, car cela nous éviterait d’assister à de bien tristes spectacles que nous devons supporter à travers les discours qui sont tenus pour ces élections cantonales.

 Caricature criante de vérité de ce qui se cache derrière l'image qu'il veut se donner !

C’est un rageur ambitieux, prêt à bien des compromis pour arriver à ses fins. Pas rassurant du tout de penser qu’il puisse être un jour président de ce Pays. Tout juste nationalisé (à l’âge de 20 ans) alors qu’il n’est même pas issu d’une souche française ( Espagnol par le père, Suisse par la mère). Comment cela puisse-t-il être possible à travers la Constitution de notre Pays ???

Drôle de ressentit lors de ces harangues haineuses qui n’ont rien de constructives pour l’avenir et d’où ne ressort que rage et dépit. Allons-nous encore nous laisser faire et manipuler par ces mascarades.

Ce qui est le plus attristant c’est de constater que c’est également le même genre d’argumentation qui est employé dans les camps adverses.

Au de-là du bulletin dans l’urne on peut se poser questions sur la considération, que  beaucoup des postulants, portent réellement sur ceux qui espèrent à travers leur vote.

Mais il faut bien que les choses changent et pour cela il faut déboulonner tous ces professionnels de la politique déjà installés depuis des lustres pour faire bouger les lignes.

Pour cela, dimanche, il faudra se  poser les bonnes questions pour faire le bon choix avant de glisser son bulletin. De voter surtout avec davantage de réalisme que d’idéologie ou de bons sentiments.

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ». 

  002 mystigri ocre   Le Mistigri vous salue bien

 

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site