193 - ERDOGAN L'AGITATEUR

 193 – ERDOGAN L’AGITATEUR – Le 20 mai 2018.

QUAND LA MOSQUEE  SE MOQUE DE LA CHARITE.

L'Humanité maudit ces turcs qui pleurent sur Gaza et massacrent les Kurdes, autrefois les Bulgares, les Arméniens. Bien avant encore, l’invasion et l’occupation du Maghreb où ils ont asservis les tribus berbères de l’Atlas et autres tribus indigènes. Sans ignorer l’occupation de l’Espagne et une partie du sud de la France où ils ont, sous la force et la menace,  imposer leur islam intégriste venu d’Arabie Saoudite.

L’Europe n’a rien à rien à entendre ni conseils à recevoir de ce dictateur  Recep Tayyip ERDOGAN qui se veut être le chantre de la défense de la veuve et de l’orphelin tout en étant un agitateur dans bien des pays, manipulant le chantage en se servant de l’immigration comme moyen de pression.

Qui croit-il tromper en tentant d’obtenir une réunion d’urgence du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies pour déclencher une enquête indépendante sur les événements survenus le 14 mai à Gaza. Alors qu’il prépare une réunion de pays arabes pour les inciter à des représailles anti-juives et contre l'Etat d'ISRAËL.

Il est à déplorer qu’une certaine chancelière allemande ait pu négocier dans le dos des autres pays européens, des accords déplorables avec ce dictateur en se donnant le bon rôle sous  couvert d’humanisme.

Il n’est pas de savoir si le Président Donald TRUMP ait saisi par opportunité la date anniversaire, 70 ans, de la naissance de l’Etat nation d’ISRAËL, mais il met fin à une hypocrisie, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de la nation Israélienne, reconnue par beaucoup comme légitime. Il n’y a qu’à relire  l’Ancien testament pour s’en rendre compte. Cela n’empêche pas qu’elle soit parallèlement reconnue comme le lieu saint des religions survenues après l’histoire du Peuple juif qui les a précédées.

Jérusalem était juive bien avant l’avènement de l’islam. Les Arabes s’en dont emparée en 638 et y construisent une première mosquée sur l’emplacement de l’Ancien Temple juif qui avait brûlé...

En tant qu’État souverain, ISRAËL défend ses intérêts dans la région, sa sécurité, sa survie.

Il est à redonner au peuple Palestinien, arabisé, une entité si celui-ci le désire réellement au lieu  de se mettre sous l’égide d’agitateurs tel que le Hamas et le Jihad islamique ou autres téléguidés par  l’Iran, la Turquie, le Qatar, des frères musulmans pour des raisons religieuses. Ce qui a eu pour but d’acculer les palestiniens de Cisjordanie sur la bande de Gaza.

Puisque la Palestine, par rapport à son origine, a été divisée en deux lors de la colonisation anglaise, créant la Cisjordanie où se situent Israël la bande de GAZA et la Transjordanie qui, aujourd’hui est devenu l’Etat de Jordanie.

Aussi, et puisque cette décision a été prise et entérinées par l’organisation des Nations Unies qu’elle trouve un territoire attenant à la bande de Gaza voisine de la Jordanie et de l’Egypte de manière à constituer un état indépendant digne de ce nom. A la condition « sine qua non » de reconnaitre L’Etat d’Israël comme tel et en accepter la réalité.

Il serait bien que la France change sa politique pro arabe et pro palestinienne systématique et ne joue plus le double jeu en criant hypocritement à l’anti sémitisme pour se donner bonne conscience. Faute d’avoir le courage de prendre position et de vouloir des consensus dans tous les domaines, on fini par y perdre sa crédibilité. Cette position, vis-à-vis de certains pays est synonyme de faiblesse.

Commençons par faire le ménage dans notre propre pays en nous débarrassant des racailles de banlieue, une espèce d’activistes musulmans dans des territoires occupés de la République. Situation crée en  1976, année du regroupement familial. N’oublions pas que certains parlent aujourd’hui de façon argumentée de « territoires perdus » ou de « partition ». Si ces territoires sont perdus pour certains, ils sont bien occupés par d’autres… Certains Imans y sont pour beaucoup et font que la principale menace est l’islamisation rampante. Mais comment peut-on encore tolérer cette réalité sur notre territoire !

Le président Donald TRUMP est certainement détestable par certains côtés mais il assume ce qu’il dit. Il prend en priorité compte des intérêts de son pays, ce dont nos gouvernants feraient bien de s’inspirer au lieu de s’évertuer constamment à mettre son grain de sel dans les affaires d’autrui et de vouloir donner des leçons au nom d’une sacrée sainte image de la France.

Cela n’amène aucune reconnaissance à notre pays mais le met en état de faiblesse par des sollicitations continuelles. Il serait préférable de s’occuper davantage de nos concitoyens les plus démunis au lieu de dilapider l’argent du contribuable français. Cà suffit de jouer au bon Samaritain à fonds perdus.

Malgré ce qu’en pense notre Président nous avons financé des structures dans des pays que nous avions  colonisés où nous avons apportés le modernisme à tous les niveaux. Qu’en ont-ils faits… Quelle démocratie existe dans ces pays qui se lamentaient d’être sous le « joug » de colonisateurs sans qu’ils puissent s’exprimer. Qu’ont-ils faits des aides, en plus, apportées pour que naissent une liberté de penser. Ils sont toujours à quémander et à pleurer sur leur sort. Seul compte leurs guerres tribales intestines ornées de racismes voir d’esclavagisme religieux.

Il va être temps  pour nous européens de prendre la mesure du déséquilibre qui est en train de s’opérer dans notre société. L’apport envahissant d’une immigration galopante qui, tel un chancre, est en train d’étouffer et de déstabiliser nos sociétés par l’impossibilité d‘intégration à cause de différences sociétales et religieuses incompatibles.

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron  Le Mistigri vous salue bien.

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site