189 - ENFUMAGES A REPETITION

  Le Mistigri  - 189 - ENFUMAGES A REPETITION – Le 28 février 2018

Pendant que les médias s’amusent à faire le buzz pour des évènements dont la plupart des gens se moquent éperdument, telle la saga de la succession Johnny HALLYDAY à longueur et longueurs d’antenne et d’éditions dans la presse magazine. Et maintenant celui concernant Laurent WAUQUIEZ…Du fait que Marine Le PEN est en stand by dans l’actualité… IL Y EN A MARRE ! ASSEZ ! ASSEZ ! CA SUFFIT !

Entres les deux castes qui nous pourrissent la vie en permanence, les politiques et leurs affaires,  les journalistes se repaissent en détaillant lambeau par lambeau, tels des vautours, de tous ces avatars dont nous n’avons que faire.

Que ces journalistes présentateurs fassent le point sur leur utilité et leurs compétences. Ils font le plus souvent du copié- collé sans aucun recoupement et abusent du temps et de ceux qui se veulent devoir les regarder ou les écouter. Des coupeurs de cheveux en quatre qui ergotent pendant des heures sur un tas de suppositions qui n’éclairent personnes, ne menant nul part.

Les plus virulents et entreprenants dans ce genre de catégorie sont ceux des chaines publics que nous finançons par la redevance et nos impôts. Ils « puent » de suffisance et se veulent détenir la vérité et le raisonnement juste, envers ceux censés les entendre. Mais ce qui est révoltant, c’est qu’ils orientent l’information et l’interprètent selon leur tendance. Le plus souvent à gauche, car c’est de la que proviennent leur substance et avantages, alors qu’à droite la tendance est plutôt de  les ramener à une plus juste proportion pour le travail fourni.

Mais ils sont rapidement dans le déni dés que l’information à développer concerne les points sensibles que les auditeurs ou lecteurs aimeraient bien voir et entendre être davantage développés. L’IMMIGRATION… mon dieu… De vrais petits rats dansant sur la pointe des pieds… Ils abordent le sujet dans le sens du poil des biens pensants en se réfugiant derrière de bons sentiments affichés. Le côté BOBOS prend rapidement le dessus. Et « bouffer » du flic étant leur sport préféré. Les »gentils » sont toujours désignés du même côté ! Cela fait tellement intello et  soixante huitard !

Il est plus facile de faire « le canard » (se cacher la vue) des conséquences que supportent les gens hors castes. Pensez donc, les quartiers où ces privilégiés résident ne sont pas trop dérangés ni impactés par les situations occasionnées par cette immigration galopante et agressive.

Il y a tout de même une certaine presse qui s’implique dans la réalité des choses qui se passent. La presse de province est assez éloignée du marais des castes politico-journalistique (ça se mélange… Et même qu’ils se reproduisent… hélas !). Pendant ce temps là, s’insère dans les rouages de la République, telle la mérule, champignon parasite qui ronge les bases de la République, ce chancre qui se nomme l’islamisme et qui petit à petit nous enfume, en attendant d’être une ethnie suffisamment puissante numériquement pour nous imposer leurs coutumes religieuses et autre charia.

Mais la véracité des choses ne serait-elle pas autre et pour laquelle il faut absolument que nos politiques et dirigeants s’en expliquent clairement :

 Selon le Général Christophe GOMART, général de corps d’armée (quatre étoiles) , patron de la DRM (Direction du renseignement militaire)

« Rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles. Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe GOMART, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire.

Le général 4 étoiles a expliqué, en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment rien du trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée n’échappe au Renseignement français.

La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).

Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.).

C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.

Le général Gomart a ainsi pu confier lors du colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable. (Source) http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/depuis-la-libye-un-million-de-migrants-prets-a-franchir-la-mediterranee-13-09-2015-1964400_53.php

Avant tout départ en mer les passeurs appellent le Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes, explique-t-il, et c’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses immigratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines…

le Geoint est devenu « l’outil idéal pour valoriser des données massives géolocalisées. Il joue le rôle d’un accélérateur de prises de décisions en donnant une vision claire et complète aux chefs militaires et aux décideurs politiques », précise le général.

L’invasion est donc une affaire qui n’avance pas au hasard. Voilà, il n’y a aucun mystère. Lorsque les passeurs vont acheter un zodiac au siège du Consulat honoraire de Bodrum, chez Madame le consul Françoise Olcay, les renseignements français le savent… http://www.medias-presse.info/le-consul-de-france-en-turquie-favorise-le-trafic-de-clandestins-vers-lue-en-leur-vendant-des-canots/38672/

Sans le reportage de France 2,(Elise DUCET) le consul serait toujours en poste. Il est à noter que Madame Olcay a perdu son poste de consul, mais qu’elle continue d’alimenter le trafic vers la France en poursuivant son commerce illégale et que les autorités françaises le savent, de même qu’elles savent que la Turquie délivre de faux passeports, que les capitaineries ferment les yeux etc. etc.».

Et si le Renseignement français est capable de voir le trafic migratoire en Afrique jusque dans ses détails, comment ne pourrait-il pas le voir en Europe et plus encore en France ? Mais qui sait sur qui la surveillance s’exerce en France ? Sur les opposants à l’immigration ?» Cette invasion est voulue (?) ou (!)… Interrogation ? ou affirmation !

 (Source) : https://philippehua.com/2015/09/16/linvasion-navance-pas-au-hasard-le-general-gomart-patron-du-renseignement-militaire-lexplique/

Heureusement qu’ils existent de véritables journalistes d’investigation telle Elise DUCET qui, sans calcul, à l’encontre de ceux de MEDIAPART,  vont à la recherche de la vérité en s'investissant . Quant aux PITRES qui se disent être journalistes ou éditeurs,  sur les chaines du service public, on a honte de les voir se vautrer dans leur suffisance de bonimenteurs.

A chacun sa réflexion !

 « La somme de pensées différentes forme l’opinion ».

002 mystigri marron Le Mistigri vous salue bien.

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site